Une première délégation syndicale rencontrera des représentants de la FEB sur le coup de 11 heures. Une entrevue avec Elio Di Rupo suivra, à 11h30. "Le gouvernement fédéral ne peut pas laisser de côté le non-marchand. Le secteur peut créer 1.500 emplois, à condition qu'il ne soit pas brutalement exclu des mesures de réduction de cotisations sociales", a expliqué Yves Hellendorff, permanent national CNE pour le non-marchand. "Nous avons mobilisé nos militants en urgence, quand nous avons appris que le gouvernement fédéral doit se pencher sur le dossier dès la semaine prochaine. Nous espérons bien être entendu par le Premier ministre", a ajouté le responsable du syndicat chrétien. Dans le cas contraire, d'autres actions pourraient être organisées. (PVO)

Une première délégation syndicale rencontrera des représentants de la FEB sur le coup de 11 heures. Une entrevue avec Elio Di Rupo suivra, à 11h30. "Le gouvernement fédéral ne peut pas laisser de côté le non-marchand. Le secteur peut créer 1.500 emplois, à condition qu'il ne soit pas brutalement exclu des mesures de réduction de cotisations sociales", a expliqué Yves Hellendorff, permanent national CNE pour le non-marchand. "Nous avons mobilisé nos militants en urgence, quand nous avons appris que le gouvernement fédéral doit se pencher sur le dossier dès la semaine prochaine. Nous espérons bien être entendu par le Premier ministre", a ajouté le responsable du syndicat chrétien. Dans le cas contraire, d'autres actions pourraient être organisées. (PVO)