Les deux directions des sidérurgistes louviérois ont tenu à rappeler par communiqué que la procédure Renault a été enclenchée chez NLMK et chez Duferco faute d'accord après des discussions pendant plus de 60 jours avec les partenaires sociaux. Les directions conservent cependant l'espoir qu'une solution d'avenir puisse être dégagée à très brève échéance en soulignant que la procédure Renault offre un nouvel espace de dialogue entre directions et représentants des travailleurs. (PVO)

Les deux directions des sidérurgistes louviérois ont tenu à rappeler par communiqué que la procédure Renault a été enclenchée chez NLMK et chez Duferco faute d'accord après des discussions pendant plus de 60 jours avec les partenaires sociaux. Les directions conservent cependant l'espoir qu'une solution d'avenir puisse être dégagée à très brève échéance en soulignant que la procédure Renault offre un nouvel espace de dialogue entre directions et représentants des travailleurs. (PVO)