Malgré le soutien de 4.700 coopérateurs qui ont acquis des parts, NewB peine toujours à obtenir la confiance des autorités belges de supervision financière. Elle attend toujours l'approbation, par l'Autorité des services et marchés financiers (FSMA), d'un prospectus qui doit lui permettre de lever des fonds auprès des investisseurs. Cette étape lui permettra ensuite d'introduire une demande formelle de licence bancaire auprès de la BNB. Celle-ci s'est jusqu'à présent montrée très réservée. Dans ce contexte, NewB a tenu à insister samedi sur le caractère européen de la procédure. Avec la mise en place progressive d'une union bancaire, c'est à la BCE qu'il reviendra d'approuver la création de la banque coopérative belge, sur base du travail préparatoire de la BNB, souligne-t-on. "En Europe, il y a 4.000 banque coopératives, on n'est pas des extra-terrestres, alors qu'en Belgique il n'y en a qu'une", a expliqué à Belga un porte-parole de NewB. "On rentre dans un environnement où les banques coopératives ne sont plus une exception." Samedi, l'AG a par ailleurs modifié certaines règles de fonctionnement afin d'intégrer de nouvelles exigences réglementaires. Par conséquent, la prochaine assemblée générale aura à se prononcer sur une recomposition du conseil d'administration, y compris sur de nouveaux administrateurs exécutifs. (Belga)

Malgré le soutien de 4.700 coopérateurs qui ont acquis des parts, NewB peine toujours à obtenir la confiance des autorités belges de supervision financière. Elle attend toujours l'approbation, par l'Autorité des services et marchés financiers (FSMA), d'un prospectus qui doit lui permettre de lever des fonds auprès des investisseurs. Cette étape lui permettra ensuite d'introduire une demande formelle de licence bancaire auprès de la BNB. Celle-ci s'est jusqu'à présent montrée très réservée. Dans ce contexte, NewB a tenu à insister samedi sur le caractère européen de la procédure. Avec la mise en place progressive d'une union bancaire, c'est à la BCE qu'il reviendra d'approuver la création de la banque coopérative belge, sur base du travail préparatoire de la BNB, souligne-t-on. "En Europe, il y a 4.000 banque coopératives, on n'est pas des extra-terrestres, alors qu'en Belgique il n'y en a qu'une", a expliqué à Belga un porte-parole de NewB. "On rentre dans un environnement où les banques coopératives ne sont plus une exception." Samedi, l'AG a par ailleurs modifié certaines règles de fonctionnement afin d'intégrer de nouvelles exigences réglementaires. Par conséquent, la prochaine assemblée générale aura à se prononcer sur une recomposition du conseil d'administration, y compris sur de nouveaux administrateurs exécutifs. (Belga)