"L'endroit choisi pour la manifestation est symbolique. Il faut recréer une justice sociale et fiscale en Belgique pour les travailleurs et les allocataires sociaux", a déclaré Anne Demelenne, secrétaire générale de la FGTB, en marge de la manifestation. Or, la commune d'Ixelles abrite de nombreux exilés fiscaux, selon le syndicat. Alors que se préparent doucement les négociations en vue d'un accord interprofessionnel, la FGTB souhaite rappeler ses propositions pour répondre aux augmentations du coût de la vie. Le syndicat plaide notamment en faveur d'une meilleure progressivité de l'impôt sur les plus hauts revenus, de la levée du secret bancaire (via l'échange automatique des données bancaires), ou encore de la taxation des plus-values. Le cortège, qui a démarré vers 10h30 de la Place Brugmann à Ixelles, prendra fin vers 12h avenue Emile De Mot. (VIM)

"L'endroit choisi pour la manifestation est symbolique. Il faut recréer une justice sociale et fiscale en Belgique pour les travailleurs et les allocataires sociaux", a déclaré Anne Demelenne, secrétaire générale de la FGTB, en marge de la manifestation. Or, la commune d'Ixelles abrite de nombreux exilés fiscaux, selon le syndicat. Alors que se préparent doucement les négociations en vue d'un accord interprofessionnel, la FGTB souhaite rappeler ses propositions pour répondre aux augmentations du coût de la vie. Le syndicat plaide notamment en faveur d'une meilleure progressivité de l'impôt sur les plus hauts revenus, de la levée du secret bancaire (via l'échange automatique des données bancaires), ou encore de la taxation des plus-values. Le cortège, qui a démarré vers 10h30 de la Place Brugmann à Ixelles, prendra fin vers 12h avenue Emile De Mot. (VIM)