Plusieurs milliers de manifestants, en majorité FGTB avec également une grosse participation des militants CSC, se sont rassemblés devant la gare du Nord et le long du Boulevard Albert II avant de prendre le départ pour la gare du Midi. La CSC estimait son nombre de participants à 10.000, tandis que la FGTB ne pouvait pas encore donner d'estimation. La police de Bruxelles n'était pas non plus en mesure de fournir un chiffre quant au nombre de manifestants. La FGTB et la CSC ont organisé cette manifestation pour exiger du gouvernement l'harmonisation des statuts d'ouvriers et d'employés, dont une solution doit être trouvée pour le 8 juillet selon un arrêt de la Cour constitutionnlle. La FGTB milite également contre le plan de la ministre de l'Emploi Monica De Coninck de procéder à un gel des salaires. Le syndicat CGSLB ne participe pas à cette marche, l'estimant prématurée. "Est-il normal que le FMI se félicite des mesures antisociales prises par le gouvernement?", interroge un militant FGTB. Les milliers de participants défilent en arborant des slogans tels que "La solidarité, c'est pour quand?" ou "Les 99% sont debout pour leurs droits". Le cortège doit traverser Bruxelles au départ de la gare du Nord pour se disloquer à 15h à la Gare du Midi. (Belga)

Plusieurs milliers de manifestants, en majorité FGTB avec également une grosse participation des militants CSC, se sont rassemblés devant la gare du Nord et le long du Boulevard Albert II avant de prendre le départ pour la gare du Midi. La CSC estimait son nombre de participants à 10.000, tandis que la FGTB ne pouvait pas encore donner d'estimation. La police de Bruxelles n'était pas non plus en mesure de fournir un chiffre quant au nombre de manifestants. La FGTB et la CSC ont organisé cette manifestation pour exiger du gouvernement l'harmonisation des statuts d'ouvriers et d'employés, dont une solution doit être trouvée pour le 8 juillet selon un arrêt de la Cour constitutionnlle. La FGTB milite également contre le plan de la ministre de l'Emploi Monica De Coninck de procéder à un gel des salaires. Le syndicat CGSLB ne participe pas à cette marche, l'estimant prématurée. "Est-il normal que le FMI se félicite des mesures antisociales prises par le gouvernement?", interroge un militant FGTB. Les milliers de participants défilent en arborant des slogans tels que "La solidarité, c'est pour quand?" ou "Les 99% sont debout pour leurs droits". Le cortège doit traverser Bruxelles au départ de la gare du Nord pour se disloquer à 15h à la Gare du Midi. (Belga)