Si la pandémie a profondément meurtri le secteur de la culture - et ce n'est sans doute pas fini - elle a aussi ouvert de nouvelles options, suscité nombre d'idées. Ainsi celle du Brussels Jazz Weekend ...

Si la pandémie a profondément meurtri le secteur de la culture - et ce n'est sans doute pas fini - elle a aussi ouvert de nouvelles options, suscité nombre d'idées. Ainsi celle du Brussels Jazz Weekend ces 29 et 30 mai d'inviter le public à assister à un concert de jazz gratuit "sous un balcon emblématique, dans l'une des 19 communes de la Région bruxelloise". Comme on s'en doute, la majorité des jazzmen invités se produiront dans des formations plutôt réduites, vu l'étroitesse de la plupart des scènes. Exception: le grand ensemble Brussels Jazz Orchestra qui jouera le 30 mai à 21 h à la Maison du Roi sur la Grand-Place de Bruxelles. Sinon, on notera aussi la présence du Mâäk Quintet du trompettiste Laurent Blondiau (photo) à Forest le 29 mai à 13 h, le Jordi Grognard Trio le 30 à 13 h dans l'espace toujours agréable du château du Karreveld à Molenbeek ou encore, dans un autre lieu qui respire, Marie-Sophie Talbot, le 29 à 18 h au château Malou à Woluwe-Saint-Lambert.