Ont-ils donc tous été aveugles au point de n'avoir rien vu venir ? Non bien sûr, mais les zélateurs du Troisième Reich savaient y faire usant d'une soft seduction ave...

Ont-ils donc tous été aveugles au point de n'avoir rien vu venir ? Non bien sûr, mais les zélateurs du Troisième Reich savaient y faire usant d'une soft seduction avec les leaders d'opinion et d'une hard destruction avec les touristes lambda qui ne disposaient évidemment pas des mêmes relais qu'aujourd'hui pour diffuser ce qu'ils avaient vu, subi ou soupçonné. Des comédiens comme Michèle Morgan ou Fernandel y ont ainsi tourné sans jamais voir ce qui se passait sur le chemin des studios, et Jean-Paul Sartre, fort discret sur son séjour en Allemagne était, paraît-il, trop " enfermé dans son microcosme universitaire " pour constater quoi que ce soit. Basé sur le témoignage de plus de mille voyageurs, ce livre dense est assez ravageur. Frédéric Sallée, Sur le chemin des terres brunes, Editions Fayard, 512 pages, 25 euros