Rattrapée par le succès de son restaurant, l'ancienne triperie en façade a perdu son comptoir pour se garnir de petites tables. On débouche ensuite dans une salle clean aux murs carrelés de blanc et épinglés d'anciennes photos du quartier. Les mêmes tables carrées courent devant une cuisine v...

Rattrapée par le succès de son restaurant, l'ancienne triperie en façade a perdu son comptoir pour se garnir de petites tables. On débouche ensuite dans une salle clean aux murs carrelés de blanc et épinglés d'anciennes photos du quartier. Les mêmes tables carrées courent devant une cuisine vitrée et une mini terrasse. Olivier Vanklemput a travaillé dans les hôtels Hilton de Bruxelles, Lyon et Londres avant d'intégrer le Bocconi et de s'imposer au Viva M'Boma. Ce chef de 40 ans se montre aussi habile à nouer les saveurs qu'à broder sur des produits et des préparations bien souvent disparues des radars de la mode. Flatteuse sous sa blancheur, l'impeccable cervelle de veau aux câpres répond parfaitement à son appellation (10,50 euros). Des pommes de terre grenailles, ayant conservé leur peau et creusées, accueillent des petits gris de Namur. Aucune violence ni overdose de gras et l'aillade persillée aromatise sans être pesante (13,50 euros). Bien saignant et chaud, le généreux onglet aux échalotes émincées et sauce au vin réussit son entrée chaperonné d'excellentes frites bien sèches (ou purée de pommes de terre, 21 euros). Les amateurs se régalent des tripes du brasseur où les légumes (carottes, pommes de terre) interviennent largement et civilisent les abats (20,50 euros). Bonne pâte, la tarte Tatin favorise des pommes bien caramélisées et décorées de glace vanille. z