Le leader du marché belge du legal interim rachète un de ses concurrents, Legalia. Vialegis occupe une position dominante dans le secteur de la recherche et de la mise à disposition de profils juridiques pour les entreprises. Depuis plusieurs années, les sociétés, qu'importe l...

Le leader du marché belge du legal interim rachète un de ses concurrents, Legalia. Vialegis occupe une position dominante dans le secteur de la recherche et de la mise à disposition de profils juridiques pour les entreprises. Depuis plusieurs années, les sociétés, qu'importe leur domaine d'activités, sont de plus en plus demandeuses de juristes " intérimaires ", amenés à remplacer temporairement un collaborateur ou à renforcer les équipes juridiques à l'occasion d'une opération ou d'un deal important. C'est ce que l'on appelle le legal interim. En 2018, Vialegis (15 millions d'euros de chiffre d'affaires) a connu une croissance record d'environ 25 %, avance son CEO Philippe Jadoul. Cette bonne santé lui permet de se consolider en rachetant Legalia. "Nos activités sont complémentaires", poursuit le CEO. Legalia, qui compte trois collaborateurs et pèse environ 10 % des activités de Vialegis, est très actif dans la partie francophone du pays, et amène un nouveau portefeuille de clients au leader du marché. Son CEO, Harold Dulait, rentre au capital de Vialegis. La société belge, qui compte désormais une équipe de 19 personnes, compte poursuivre sa croissance à l'étranger. Vialegis est présente au Luxembourg, en Espagne et s'est étendue en Allemagne en 2018. Cette année, la PME belge espère s'implanter aux Pays-Bas, en France et en Suisse, via de nouvelles acquisitions.