Les chiffres dévoilés par nos confrères de Capital juste avant Noël parlent d'eux-mêmes. Selon le mensuel français, le chiffre d'affaires sur un an de la branche regroupant les hypermarchés et supermarchés intégrés de Carrefour en France est passé de 16,65 à 16,04 milliards d'euros, soit une baisse de 611 millions d'euros. Et selon les chiffres récupérés en exclusivité ...

Les chiffres dévoilés par nos confrères de Capital juste avant Noël parlent d'eux-mêmes. Selon le mensuel français, le chiffre d'affaires sur un an de la branche regroupant les hypermarchés et supermarchés intégrés de Carrefour en France est passé de 16,65 à 16,04 milliards d'euros, soit une baisse de 611 millions d'euros. Et selon les chiffres récupérés en exclusivité par nos confrères, la situation continue de se dégrader : la baisse des ventes sur un an était de 459 millions à fin juillet et de 567 millions à fin août. Une catastrophe pour le groupe, dont la France représente quasiment la moitié du chiffre d'affaires mondial. Et la situation des magasins de proximité, elle aussi, se dégrade en France. C'est dans ce contexte très tendu qu'Alexandre Bompard, le PDG du groupe depuis le mois de juillet dernier, doit annoncer le 23 janvier un plan stratégique de grande ampleur. Va-t-il vendre les opérations du groupe en Chine, en Argentine et en Pologne comme l'affirmait Capital ? A ce stade, Carrefour dément avoir contacté des banques d'affaires dans ce sens. Selon des experts interrogés par le journal économique Les Echos, les solutions habituelles de redressement et de relance - réduction du personnel, baisse des coûts, fermeture des magasins moins rentables, renégociation avec les fournisseurs, etc. - ne suffiront pas. Seule une opération du genre rachat ou fusion pourrait sortir Carrefour de l'ornière, selon eux. Tous les regards se tournent évidemment vers Fnac Darty dont Alexandre Bompard est l'ancien patron. La piste d'un accord beaucoup plus profond que la mutualisation, annoncée en décembre, de leurs achats de produits électroménagers et électroniques en France est ainsi évoquée dans le microcosme parisien. En septembre dernier, une autre rumeur avait lié Carrefour et Amazon. Affaire à suivre. 2017_12_29_18_41_38_19.xml