Sa crainte d'un Brexit difficile et des mesures protectionnistes annoncées avait rendu la direction de Sioen très prudente dans ses prévisions pour cette année. Et le cours de l'action en a été freiné. Il y avait donc une généreuse plus-value à réaliser après l'ascension du cours - un peu trop rapide, d'ailleurs - d'environ 75 % au second semestre de l'an dernier. Les chiffres annuels à proprement parler ont globalement satisfait aux prévisions.
...

Sa crainte d'un Brexit difficile et des mesures protectionnistes annoncées avait rendu la direction de Sioen très prudente dans ses prévisions pour cette année. Et le cours de l'action en a été freiné. Il y avait donc une généreuse plus-value à réaliser après l'ascension du cours - un peu trop rapide, d'ailleurs - d'environ 75 % au second semestre de l'an dernier. Les chiffres annuels à proprement parler ont globalement satisfait aux prévisions. Sioen Industries est le leader mondial dans l'enduisage intégré de tissus synthétiques. Il s'agit plus précisément de recouvrir un support d'une couche de protection. L'un des principaux débouchés de l'entreprise est le secteur du transport routier, pour les bâches qui recouvrent les poids lourds. Sioen est avant tout le seul acteur entièrement intégré de son secteur. Sa stratégie est fondée sur des investissements constants dans l'innovation et un appareil de production moderne, lesquels assurent une croissance du chiffre d'affaires (CA) dans les nouvelles applications techniques. À la mi-2016, l'entreprise basée à Ardooie, en Flandre-Occidentale, avait attiré l'attention en acquérant Dimension-Polyant, le leader mondial du marché des toiles pour voiles. Avec une transaction d'une valeur de 38 millions d'euros, c'était également la plus grande acquisition de l'histoire de Sioen. Le groupe a dégagé l'an dernier un CA de 363,4 millions d'euros, ou 11,3 % de plus que les 326,42 millions d'euros de 2015. Ce CA inclut ceux des groupes rachetés Dimension-Polyant et Manifattura Fontana. La croissance organique du CA en 2016 est ressortie à 3,3 %. Les résultats annuels annoncés ne sont pas ventilés par division. Sioen s'articule autour de trois activités : Coating (fils, tissage et enduction), Chemicals (production de pâte, d'encres et de vernis industriels) et Apparel (fabrication de vêtements techniques). Les analystes et investisseurs se sont cependant davantage intéressés à l'amélioration de la rentabilité du groupe. Le cash-flow opérationnel récurrent (REBITDA) a progressé en 2016 de 13,3 % (de 52,8 à 59,8 millions d'euros). Cela signifie que la marge de REBITDA (cash-flow opérationnel/CA) s'est hissée de 16,2 % en 2015 à 16,5 % en 2016. L'évolution du bénéfice opérationnel récurrent (REBIT) est plus positive encore. Celui-ci s'est accru de 20,5 % (de 37,8 à 45,5 millions d'euros). Ce qui se traduit par une hausse de la marge de REBIT de 11,6 à 12,5 %. Le bénéfice net est passé de 22,6 à 26 millions d'euros (+14,8 %) ou, par action, de 1,17 à 1,31 euro. Le conseil d'administration proposera à l'assemblée générale de relever le dividende brut à 0,53 euro par action (0,48 euro en 2015). L'évolution du CA et du bénéfice fut plutôt plane ces dernières années (CA proche de 320 millions d'euros), mais cette année et les suivantes, la donne devrait évoluer positivement. Du fait de la croissance organique, mais aussi de l'acquisition de Dimension-Polyant, le CA devrait dépasser les 400 millions d'euros cette année. Le repli de cours consécutif aux prévisions prudentes pour 2017 qu'avait émises Sioen a donné lieu à un recul de la valorisation à un niveau acceptable de 16 fois le bénéfice escompté pour 2017 et 8 fois le rapport entre la valeur d'entreprise et le cash-flow opérationnel (EBITDA). Nous maintenons notre conseil positif. Conseil : digne d'achat Risque : moyen Rating : 1BParu sur initiedelabourse.be le 15 mars LA VALORISATION EST REDESCENDUE À UN NIVEAU ACCEPTABLE.