C'est l'heure de vérité. Tant attendue, la Ryder Cup est enfin là, à portée de swing. Durant trois jours, elle va parachuter le golf sous les feux de la rampe au niveau planétaire. En termes d'audience, c'est, il est vrai, la compétition sportive la plus importante après les Jeux olympiques et la Coupe du Monde de football. L'édition 2018 devrait réunir plus d'un milliard de téléspectateurs aux quatre coins du monde. Après le Superbowl, c'est même l'événement le plus suivi aux Etats-Unis.
...

C'est l'heure de vérité. Tant attendue, la Ryder Cup est enfin là, à portée de swing. Durant trois jours, elle va parachuter le golf sous les feux de la rampe au niveau planétaire. En termes d'audience, c'est, il est vrai, la compétition sportive la plus importante après les Jeux olympiques et la Coupe du Monde de football. L'édition 2018 devrait réunir plus d'un milliard de téléspectateurs aux quatre coins du monde. Après le Superbowl, c'est même l'événement le plus suivi aux Etats-Unis. Pour la deuxième fois de l'histoire, l'épreuve se dispute sur notre continent. Depuis sa création en 1927, elle n'avait quitté les frontières des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne qu'en 1997 pour faire escale sur le parcours espagnol de Valderrama. Cette fois, c'est la France qui accueille le légendaire duel entre Européens et Américains. Théâtre de cet événement, le parcours " Albatros " du Golf National est considéré comme l'un des plus spectaculaires d'Europe avec, en toile de fond, de nombreux obstacles d'eau, un rough épais et des greens à multiples plateaux. On ne peut imaginer meilleure scène pour le fameux target golf (golf sur cibles) indispensable pour faire chavirer les coeurs ! Lors des 10 dernières éditions, l'Europe a soulevé à sept reprises le mythique trophée. Qu'en sera-t-il cette fois ? Avec dans ses rangs, 10 vainqueurs de tournois du Grand Chelem (seuls DeChambeau et Finau n'ont pas encore gagné un Major), les Etats-Unis partent légèrement favoris auprès des bookmakers. Mais, portés par le public et sur un terrain qu'ils connaissent bien mieux, les hommes du capitaine Thomas Bjorn auront aussi de solides arguments. En vérité, la Ryder Cup se prête mal aux pronostics rationnels tant son format est hybride et inhabituel. D'abord, dans un sport ultra-individualiste, elle se joue en équipe avec des matches en simples et en doubles. Ensuite, elle se dispute en match play, une formule qui favorise les surprises et les scénarios improbables. Enfin, elle se déroule dans une ambiance parfois hystérique avec un public survolté qui encourage les siens comme s'il s'agissait d'une finale de football. Plus de 300.000 spectateurs sont, cette année, attendus sur le site parisien transformé en véritable stade. Pour n'importe quel champion, fût-il expérimenté, le défi est donc gigantesque, notamment sur le plan mental. " Sur le tee n°1, on tremble tous comme des feuilles tant la pression est grande ", résume l'Américain Justin Thomas. Cette 42e édition possède un atout supplémentaire pour attiser les plus folles passions : la présence de Tiger Woods. De retour au sommet après une longue éclipse (lire l'encadré), l'icône mondiale du swing sera l'objet de tous les regards. Alors, que le spectacle commence !