Le 7 septembre dernier, date limite de remise des offres destinées au remplacement de nos F16, seuls Lockheed Martin (F-35) et Eurofighter (Typhoon) s'étaient portés candidats. En ...

Le 7 septembre dernier, date limite de remise des offres destinées au remplacement de nos F16, seuls Lockheed Martin (F-35) et Eurofighter (Typhoon) s'étaient portés candidats. En effet, à la surprise générale, le Rafale de Dassault Aviation/Snecma/Thales n'avait pas répondu à l'appel d'offres du ministère de la Défense. Coup de théâtre le lendemain : la France, par la voix de Florence Parly, la ministre des Armées, fait une proposition inattendue à la Belgique. Estimant que l'appel d'offres est biaisé en faveur du F-35, nos voisins proposent un accord de gouvernement à gouvernement qui comprend un volet de compensations industrielles liées à l'avion lui-même mais aussi un volet de coopération militaire. Il serait apparemment, entre autres, question d'une filière d'entraînement commune, d'opérations extérieures communes et de partage de l'espace aérien. Affaire à suivre. Par Xavier Beghin