Arrivé à mi-carrière, le gros SUV de Kia s'offre une petite cure de jouvence. Un oeil exercé remarquera la nouvelle grille de calandre avec un décroché en partie basse et, à l'arrière, un bouclier revu tout comme l'habillage des feux....

Arrivé à mi-carrière, le gros SUV de Kia s'offre une petite cure de jouvence. Un oeil exercé remarquera la nouvelle grille de calandre avec un décroché en partie basse et, à l'arrière, un bouclier revu tout comme l'habillage des feux. Sa calandre fameuse " nez de tigre " et ses courbes épurées séduisent. A l'intérieur, l'habitacle bénéficie d'un traitement luxueux avec l'apparition de matériaux nobles et plus agréables au toucher. Les contours fluides de la planche de bord dégagent une impression chaleureuse. L'équipement est, comme à l'accoutumée, très complet avec de nombreuses aides à la conduite : aide au maintien dans la file, détecteur de fatigue, feux de route automatiques ou encore chargement de smartphone par induction. Côté moteur, on ne change rien. Le Sorento conserve son bloc 2,2 CRDI de 200 ch, qui peut cependant être accouplé à une nouvelle boîte automatique à huit rapports. Elle remplace l'ancienne à six rapports et offre l'avantage d'abaisser les émissions de CO2 de 172 à 159 g/km. Une boîte manuelle à six rapports est également disponible. Cette troisième génération peut toujours être choisie en traction ou en quatre roues motrices.