Lon Holtzer est Vlaamse zorgambassadeur de Flandre depuis 2010. De concert avec le patron du VDAB Fons Leroy, elle présentait en mai dernier un rapport expliquant qu'au cours de la prochaine décennie, près de 46.000 nouveaux travailleurs seront nécessaires pou...

Lon Holtzer est Vlaamse zorgambassadeur de Flandre depuis 2010. De concert avec le patron du VDAB Fons Leroy, elle présentait en mai dernier un rapport expliquant qu'au cours de la prochaine décennie, près de 46.000 nouveaux travailleurs seront nécessaires pour répondre aux besoins du secteur médical et remplacer ceux qui partent à la retraite. " Nous pouvons les recruter dans les pays voisins mais, personnellement, je trouve cela peu éthique, argumente l'ambassadrice des soins. Les autres pays d'Europe connaissent également des pénuries de personnel soignant. Dans le meilleur des cas, ce n'est pas avant 2030 que certains d'entre eux pourraient disposer d'un personnel excédentaire en ce domaine. " C'est la raison pour laquelle Lon Holtzer préfère aller voir plus loin et plaide pour une " immigration éthiquement justifiée " qui verrait converger vers la Flandre du personnel soignant originaire d'Australie, du Canada ou encore des Philippines. " Car il est prouvé que, dans ces pays, la formation de personnel médical est de qualité ." Reste l'obstacle de la langue. Le VDAB dispense d'excellentes formations en la matière, rétorque la zorgambassadeur, obligée toutefois de reconnaître qu'en raison de cette question, " la Flandre ne constitue pas un choix évident pour des étrangers ".