Le nombre d'appartements neufs actuellement en vente en Brabant wallon retrouve un niveau plus en adéquation avec ses standards habituels. Avec 756 appartements mis sur le marché, on est bien loin des 596 unités disponibles un an plus tôt, selon les derniers chiffres livrés pour Trends-Tendances par le bureau d'expertise immobilière de Crombrugghe & Partners. Une situation qui s'explique par une multiplication de projets plutôt que par la concentration du stock dans quelques développements d'envergure. Les prix sont étonnamment stables ces derniers mois, signe peut-être que l'on a atteint un certain plafond en matière de hausses. Ils n'ont augmenté que de 1,5 % par rapport à 2017 et de 2,5 % par rapport à l'an dernier, à la même période. Le prix moyen d'un appartement neuf, d'une superficie moyenne de 98,5 m2, s'élève à 295.500 euros. Une hausse de plus de 25.000 euros par rapport à septembre dernier qui s'explique uniquement par l'importante hausse de la superficie moyenne des apparte...

Le nombre d'appartements neufs actuellement en vente en Brabant wallon retrouve un niveau plus en adéquation avec ses standards habituels. Avec 756 appartements mis sur le marché, on est bien loin des 596 unités disponibles un an plus tôt, selon les derniers chiffres livrés pour Trends-Tendances par le bureau d'expertise immobilière de Crombrugghe & Partners. Une situation qui s'explique par une multiplication de projets plutôt que par la concentration du stock dans quelques développements d'envergure. Les prix sont étonnamment stables ces derniers mois, signe peut-être que l'on a atteint un certain plafond en matière de hausses. Ils n'ont augmenté que de 1,5 % par rapport à 2017 et de 2,5 % par rapport à l'an dernier, à la même période. Le prix moyen d'un appartement neuf, d'une superficie moyenne de 98,5 m2, s'élève à 295.500 euros. Une hausse de plus de 25.000 euros par rapport à septembre dernier qui s'explique uniquement par l'importante hausse de la superficie moyenne des appartements actuellement mis en vente, passant de 91,5 à 98,5 m2. Une augmentation interpellante, surtout dans un contexte où la tendance est à la réduction de la taille des appartements. On avait senti les prémisses en septembre dernier, le constat est aujourd'hui implacable : Tubize est en passe de devenir un acteur important du marché brabançon de l'appartement neuf. La pose de la première pierre, en mars dernier, de l'important projet de réaffectation du site des Forges de Clabecq (Quartier des Confluents) confirme la tendance. On y retrouvera à terme près de 2.500 logements. On n'a donc pas fini d'en entendre parler. Parmi les projets en cours, citons également Aux origines, Bel Air (Thomas & Piron tous les deux) et les Jardins de l'Eliana (Matexi). Autre tendance dans ce district : le retour à l'avant-plan de Braine-l'Alleud, avec trois importants projets que sont Terra Nostra (Equilis), Victor Hugo (Matexi) et les résidences du Parc de Lion (Bonaparte SPRL). Le nombre d'appartements actuellement mis en vente dans ce district ouest représente 255 unités. Soit un tiers du stock provincial. Les prix, affichés en moyenne à 2.600 euros/m2, sont en hausse de 8,5 % en un an, et de 10,5 % en trois ans. Ce sont surtout les projets situés à Braine-l'Alleud, qui dépassent les 3.000 euros/m2, qui font grimper la moyenne. Le second enseignement, c'est le retour à l'avant-plan du carré d'or du Brabant wallon, à savoir La Hulpe, Lasne, Rixensart et Waterloo. On y dénombre actuellement 167 appartements à vendre. Notamment dans le projet Les Terrasses des Papeteries (THR Construct). Si les prix sont toujours les plus élevés de la province (3.515 euros/m2 en moyenne), on voit surtout qu'ils sont en diminution continue depuis cinq ans. Le prix moyen est inférieur de 7,5 % à celui affiché en 2017 ! Après une explosion en septembre (176 biens en vente), le marché wavrien est retombé dans ses travers, avec 93 appartements actuellement mis en vente. Le marché est essentiellement absorbé par le projet Val Vena (Thomas & Piron Bâtiment) et le Champ Sainte-Anne (Matexi). Les prix ont augmenté de 2 % par rapport à l'an dernier Du côté de Louvain-la-Neuve, Mont-Saint-Guibert et Court-Saint-Etienne, un district particulièrement actif ces dernières années, le pipeline de projets s'amenuise. Tous les appartements de Court-Village (Equilis) sont par exemple vendus, une nouvelle phase de vente sera lancée d'ici peu. Même situation pour le projet Esprit Courbevoie (Thomas & Piron et Besix Red). Parmi les projets en cours, citons les Terrasses du Parc (Espace Altitude) et les Terrasses de Balzat (Thomas & Piron) à Ottignies de même que Les Mimosas (Developper Group) à Mont-Saint-Guibert. Enfin, dans l'est du Brabant wallon, l'offre commence à devenir consistante avec 81 appartements actuellement mis en vente (pour 21 il y a un an). Un nouveau stock qui ne s'accompagne pas encore d'une hausse des prix puisqu'ils sont à la baisse par rapport à l'an dernier (-1,2 %) et par rapport à il y a deux ans (-1,2 %). Des prix qui sont devenus les plus abordables de la province. Parmi les projets en cours, relevons surtout Belle Vallée (Matexi) et Stellar (Dare2Build) à Jodoigne et la Résidence Mondovi à Chaumont- Gistoux.