La poisse, tout de même pas, mais les étudiants boursiers auraient en tout cas moins de chances de r...

La poisse, tout de même pas, mais les étudiants boursiers auraient en tout cas moins de chances de réussir. Statistiquement en effet, 52 % des étudiants qui ne reçoivent pas de bourse décrochent un diplôme au bout de quatre ou cinq ans contre 38 % lorsqu'ils sont boursiers. Au niveau de l'enseignement supérieur non universitaire, l'écart subsiste mais s'est considérablement réduit : dans ce type d'enseignement, les boursiers sont en effet 42 % à réussir, les non-boursiers 49 %. Guillaume Capron