" Le Tinder des cercles d'affaires. " C'est en ces termes savoureux que John-Alexander Bogaerts, patron du B19, vient de présenter son tout nouveau bébé : la première application mobile dédiée à un cercle d'affaires en Belgique et dont le modèle s'inspire fortement de Tinder, la célèbre ap...

" Le Tinder des cercles d'affaires. " C'est en ces termes savoureux que John-Alexander Bogaerts, patron du B19, vient de présenter son tout nouveau bébé : la première application mobile dédiée à un cercle d'affaires en Belgique et dont le modèle s'inspire fortement de Tinder, la célèbre appli de rencontres amoureuses. " Mais attention, la mienne se focalise uniquement sur le business ! ", précise d'emblée le responsable du cercle ucclois qui, depuis son inauguration en 2013, s'est étendu à Liège, Anvers et Limelette, et devrait s'implanter à Gand en septembre, avant d'autres inaugurations prévues dans les prochains mois à Mons et à Hasselt. C'est justement parce que le B19 est devenu de facto le seul club national que John-Alexander Bogaerts a eu l'idée de lancer cette application mobile en collaboration avec l'agence digitale Tapptic. Inédit, l'objectif est de mettre en relation les membres du cercle d'affaires lors d'autres événements qui sortent du B19 : matchs de foot, foires d'art, salons, concerts, etc. Grâce à la géolocalisation (qui peut être désactivée à tout moment), les 1.500 membres actuels des différentes antennes du B19 peuvent ainsi identifier leurs semblables présents dans un rayon de 500 mètres et choisir de les rencontrer physiquement si et seulement si le " match " est acté entre les deux personnes. Gratuite, l'application propose aussi une fonction agenda et est disponible sur l'App Store et Google Play. F.B.