Avec 3,6 milliards d'euros libérés, la Flandre est enfin parvenue à un accord pour mettre fin aux élevages intensifs qui polluent son territoire. L'essentiel de ce montant ira à l'indemnisation des e...

Avec 3,6 milliards d'euros libérés, la Flandre est enfin parvenue à un accord pour mettre fin aux élevages intensifs qui polluent son territoire. L'essentiel de ce montant ira à l'indemnisation des entreprises contraintes à la fermeture. Un milliard sera toutefois affecté à la remise en état de zones naturelles. Les 40 plus grands pollueurs, considérés comme des entreprises rouges, devront fermer dès 2025, c'est-à-dire cinq ans plus tôt qu'initialement prévu. Afin d'accélérer le processus, l'indemnisation promise sera majorée de 10% pour un arrêt des activités en 2024 et de 20% si la cessation d'activité intervient en 2023. Un procédé analogue sera mis en place pour les entreprises "orange foncé", au nombre de 120. Le nombre de porcs devra diminuer de 30% à l'horizon 2030 pour être ramené à quatre millions d'unités. Dans les élevages porcins ou de volailles dans lesquels il n'existe actuellement pas d'installation de lavage d'air, les émissions d'ammoniac devront baisser de 60%.