En primeur pour la Flandre, un autel dédié à saint Nicolas est actuellement transformé en sauna afin d'en éradiquer les xylophages qui, petit petit, le dévorent. Vaste édifice gothique, la collégiale Saint-Martin d'Alost compte 21 c...

En primeur pour la Flandre, un autel dédié à saint Nicolas est actuellement transformé en sauna afin d'en éradiquer les xylophages qui, petit petit, le dévorent. Vaste édifice gothique, la collégiale Saint-Martin d'Alost compte 21 chapelles et autant d'autels dont sept au moins font actuellement les délices de vers à bois que les responsables ont tenté d'éliminer par gazage il y a plusieurs années déjà. Depuis, les temps ont changé. Le procédé est aujourd'hui considéré comme peu écologique, altère les parties métalliques de l'objet à traiter et, surtout, se révèle peu efficace. Si tous les oeufs ne sont pas détruits, le processus peut en effet évidemment toujours se réamorcer. D'où l'idée de recourir à la chaleur afin d'exterminer ces hôtes indésirables. Puisque les xylophages meurent lorsqu'ils sont exposés à une température de 55/56° C, décision a été prise de porter progressivement l'autel à cette température tout en surveillant divers paramètres afin de ne pas en endommager les sculptures. Mené par l'entreprise allemande IRT, le processus prendra deux semaines et sera, si les résultats sont positifs, étendu aux autres autels de l'édifice.