Tihange 1, le plus ancien réacteur du site mosan (qui en compte trois), devait redémarrer le 24 mai. Il avait été arrêté en septembre 2016, après que des ...

Tihange 1, le plus ancien réacteur du site mosan (qui en compte trois), devait redémarrer le 24 mai. Il avait été arrêté en septembre 2016, après que des travaux de génie civil aient endommagé un bâtiment annexe aux installations nucléaires. Une dalle en béton s'était soulevée, comme l'avait révélé le journal Le Soir. Or, ce bâtiment abrite un équipement de sécurité. L'exploitant de la centrale, Engie Electrabel, a donc dû en renforcer la stabilité, avant de pouvoir reprendre les opérations de production d'électricité. Ces travaux réalisés, l'Autorité fédérale de contrôle nucléaire a finalement donné son feu vert pour un redémarrage. Mis en service en 1975 puis prolongé pour 10 années en 2015, Tihange 1 a une capacité de 962 MW. Par Jean-Christophe de Wasseige