" Dites à votre femme que... " Fatigués d'entendre cette phrase, Pieter Declercq et Dimitri Desender, deux pères en quête d'égalité, ont créé ensemble Vaderklap (Paroles de pères, en français), une plateforme sur laquelle les papas peuvent librement s'exprimer. Désireux d'aller...

" Dites à votre femme que... " Fatigués d'entendre cette phrase, Pieter Declercq et Dimitri Desender, deux pères en quête d'égalité, ont créé ensemble Vaderklap (Paroles de pères, en français), une plateforme sur laquelle les papas peuvent librement s'exprimer. Désireux d'aller plus loin, ils organiseront, ce 3 novembre à Anvers, le premier Congrès des pères. " Nous ne souhaitons en aucun cas susciter une polarisation mais simplement donner aux hommes davantage de visibilité, commentent les organisateurs. En matière d'éducation des enfants, nous sommes encore trop souvent considérés comme des acteurs de seconde zone alors qu'en fait, nous sommes actionnaires à 50%. " Ils pointent du doigt la féminisation accrue des milieux d'accueil de la petite enfance. Ce sont essentiellement des femmes qui y travaillent, observent-ils, et dans leur communication, elles ont naturellement tendance à s'adresser d'abord aux mères. " Je ne dis pas qu'il faut tendre vers la parité en ce domaine mais une présence accrue d'hommes dans ces activités pourrait entraîner un changement de mentalité ", explique Jan Peters, pédagogue à l'UGent. Uniquement présent sur le Net, Vaderklap lancera dès la fin de l'année, le premier numéro d'un nouveau magazine destiné à faire entendre la voix des pères dans les salles d'attente des gynécologues, médecins généralistes et services spécialisés des hôpitaux.