Le parcours de Shinnecock Hills, hôte de ce 118e US Open, était-il trop difficile ? On se souvient que l'an passé, Brooks Koepka avait remporté le tournoi en terminant à 16 sous le par ...

Le parcours de Shinnecock Hills, hôte de ce 118e US Open, était-il trop difficile ? On se souvient que l'an passé, Brooks Koepka avait remporté le tournoi en terminant à 16 sous le par à Erin Hills. A l'évidence, vexés par ce score, les organisateurs de l'USGA ont, cette fois, souhaité prendre leur revanche. Le links new-yorkais, balisé par un rough défiant la raison, était même quasiment injouable lors du premier tour disputé sous un vent à décorner les boeufs. A l'arrivée, les chiffres parlent d'eux-mêmes. Le cut a ainsi été fixé à 8 au-dessus du par et aucun joueur n'a clôturé le tournoi avec un score négatif. Brooks Koepka a terminé les 72 trous à 1 au-dessus du par. On reproche volontiers à certains parcours anciens d'être devenus trop faciles pour les champions modernes. Créé à la fin du 19e siècle, Shinnecock Hills a prouvé que, bien préparés, les olds courses pouvaient encore parfaitement se défendre !