Le site s'appelle Givedataback.axa. Axa y partage ses données sur les dégâts des eaux et les cambriolages dans six pays européens (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie et Suisse). En introduisant sa commune dans le moteur de recherche du site, il est très aisé de découvrir les risques encourus, la fréquence des sinistres, leur coût moyen et les mois à surveiller.
...

Le site s'appelle Givedataback.axa. Axa y partage ses données sur les dégâts des eaux et les cambriolages dans six pays européens (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie et Suisse). En introduisant sa commune dans le moteur de recherche du site, il est très aisé de découvrir les risques encourus, la fréquence des sinistres, leur coût moyen et les mois à surveiller. Quand on regarde la Belgique dans son ensemble, que découvre-t-on ? Qu'un vol survient toutes les deux heures, que son coût moyen s'élève à 3.124 euros et que les mois les plus risqués sont janvier, novembre et décembre. Selon les chiffres d'Axa, le Top 5 des communes les plus soumises aux cambriolages sont Charleroi, Courcelles, Quévy, Tournai et Dilbeek. A l'inverse, Ninove, Knokke, Bruges, Evergem et Roulers seraient les plus sûres. Quant aux dégâts des eaux (infiltrations par le toit, ruptures de canalisation), il s'en produit un toutes les 25 minutes, pour un coût moyen de 1.476 euros. Les mois à risques sont janvier, juin et août. Dans ce cas-ci, la Flandre et Bruxelles sont les régions les plus à risques avec Deurne, Aartselaar, Anvers, Koekelberg et Ixelles dans le Top 5. Durbuy, Anhée, Butgenbach, Bastogne et Pepinster sont les communes les moins sujettes à un dégât des eaux. " Pour l'instant, le site ne recense que ces deux incidents, explique Gianni De Muynck, porte-parole d'Axa Belgium. Mais le groupe va élargir la palette dans les prochains mois avec les inondations, les tempêtes, les épisodes de grêle, etc. Et peut-être aussi les accidents de voiture. " L'idée du site, selon Axa, n'est pas d'adapter les primes mais, au contraire, de faire de la prévention et d'aider à réduire les sinistres. D'ailleurs, chaque recherche s'accompagne de conseils de prévention donnés par des experts. En outre, le site vise la cocréation puisque les particuliers peuvent y communiquer leurs propres astuces et conseils. Par Xavier Beghin