Le document avait déjà partiellement fuité au mois d'août mais son contenu avait été balayé par le gouvernement qui le jugeait non terminé. Obligé par une motion parlementaire, ce même gouvernement a été contraint de rendre sa dernière version publique la semaine dernière. Et à sa lecture, on comprend aisément pourquoi Boris Johnson avait lutté bec et ongles pour le garder se...