Depuis 1996, la Norvège place ses revenus pétroliers dans un fonds souverain. L'Oljefondet pèse lourd. Très lourd. Sa valeur vient d'atteindre l'équi...

Depuis 1996, la Norvège place ses revenus pétroliers dans un fonds souverain. L'Oljefondet pèse lourd. Très lourd. Sa valeur vient d'atteindre l'équivalent de 850 milliards d'euros. Sur la seule année passée, il a gagné 50 milliards grâce à ses placements dans les actions américaines. Les Bourses américaines volent en effet de record en record, alléchées par les promesses de Donald Trump sur les baisses de l'impôt des sociétés. Le fonds investit l'essentiel de son capital dans les actions (62,5%). Il est donc normal que sa valorisation fluctue. Le reste est placé dans des obligations (34,3%) et de l'immobilier (3,2%). La loi stipule que le gouvernement ne peut utiliser que 4 % de ce magot par exercice budgétaire. Par Christophe de Wasseige