A u Pilori, Marc Leveau, l'un des deux propriétaires, a l'habitude de dire qu'on sait quand on y rentre, pas quand on en sort. Il est vrai que certains services de midi se prolongent jusqu'à minuit et qu'il est bien agréable de converser au bar de l'entrée après avoir quitté sa table. Le Pilori, restaurant centenaire, a beau être quasi perdu au milieu de nulle part, il ne désemplit pas. C'est un de ces restaurants très attachants où on aime revenir. Peu importe après tout si l'endroit a décroché une étoile au guide Michelin il...

A u Pilori, Marc Leveau, l'un des deux propriétaires, a l'habitude de dire qu'on sait quand on y rentre, pas quand on en sort. Il est vrai que certains services de midi se prolongent jusqu'à minuit et qu'il est bien agréable de converser au bar de l'entrée après avoir quitté sa table. Le Pilori, restaurant centenaire, a beau être quasi perdu au milieu de nulle part, il ne désemplit pas. C'est un de ces restaurants très attachants où on aime revenir. Peu importe après tout si l'endroit a décroché une étoile au guide Michelin il y a cinq ans. Marc Leveau, élu Sommelier de l'Année par le guide Gault & Millau en 2012 et Michel Van Cauwelaert, le chef, admirablement secondés à la sommellerie par François Vandecasteele, offrent une expérience totale : une ambiance relax et chaleureuse dans la salle aux allures campagnardes, une cuisine goûteuse et maîtrisée et une extraordinaire carte des vins élue meilleure de Belgique par le Gault & Millau 2020. L'étroite collaboration avec Stéphanie Vial et son Couleur Vin à Braine-le-Comte et le gros travail de prospection auprès de vignerons ne sont évidemment pas étrangers à cette récompense. Pour accompagner les différents menus proposés (40, 55 et 85 euros), on ne saurait trop conseiller aux petites tablées de faire confiance et de choisir l'un des trois forfaits vins adaptés. Notamment celui des coups de coeur (de 20 à 42 euros suivant le menu choisi) qui permet de tomber sur de véritables pépites comme un épatant Muscadet Côteaux de Loire de Bernard et Benoît Landron ou le Pourboire Nature, un Corbières du domaine Sainte Croix. Des vins plaisir qui épousent parfaitement la cuisine précise de Michel Van Cauwelaert. Soyons de bon compte, il ne faut pas venir au Pilori pour s'ébaubir devant chaque plat mais pour déguster des produits remarquables (ah, ce blanc de pintade bressane ! ), respectés par le chef et cuits à la perfection. Il y a de la force tranquille et assurée chez Michel qui, loin de certaines tables chichiteuses, atteint de beaux équilibres sans multiplier les ingrédients. Cette fameuse règle de trois chère à Bernard Loiseau est délicieusement appliquée sur une barbue fondante accompagnée de chou blanc et de lard fermier ou sur des Saint-Jacques en carpaccio avec céleri-rave et vinaigrette au jus de truffe. Remarquable plateau de fromages à l'ancienne en provenance de la fromagerie De Lille à Tournai.