On ne change pas un modèle qui gagne. C'est la raison pour laquelle le constructeur nippon se garde bien de bouleverser les lignes très réussies de son best-seller qui avait entamé le renouveau de la marque en 2012. Le style du nouveau M...

On ne change pas un modèle qui gagne. C'est la raison pour laquelle le constructeur nippon se garde bien de bouleverser les lignes très réussies de son best-seller qui avait entamé le renouveau de la marque en 2012. Le style du nouveau Mazda CX-5 se modernise et gagne en caractère avec, notamment, une face avant calquée sur celle du petit CX-3. Il se distingue par un long capot, des lignes tendues et des proportions équilibrées. On relèvera aussi des optiques empiétant largement sur les ailes, l'aplat des passages de roues, une surface vitrée qui court jusqu'à la chute du pavillon. L'habitacle profite d'un nouveau dessin de planche de bord caractérisé par un écran multimédia flottant désormais au-dessus d'une console centrale plus épurée. Parmi les nouveaux équipements, figure l'affichage tête haute mais également l'intégration des dernières évolutions en matière de connectivité. Les motorisations actuelles sont reconduites, à savoir le bloc diesel Skyactiv-D 2,2 et les moteurs à essence Skyactiv-G 2.0 et 2.5. A noter que la transmission s'équipe d'une fonction " Torque Vectoring " qui permet de rendre ce nouveau SUV plus stable sur les routes glissantes ou dégradées.