Volkswagen a présenté un bel exemple de retrofit, une technique qui consiste à remplacer le moteur thermique d'une voiture par un propulseur électrique. Le constructeur allemand a choisi de transformer une légende : un Combi de pr...

Volkswagen a présenté un bel exemple de retrofit, une technique qui consiste à remplacer le moteur thermique d'une voiture par un propulseur électrique. Le constructeur allemand a choisi de transformer une légende : un Combi de première génération (T1), l'exemplaire datant de 1966. Extérieurement, à part les feux à leds, rien n'indique que l'engin s'est converti à la fée électrique. Pourtant, sous le capot arrière, le vieux bloc quatre cylindres à plat à essence est remplacé par un propulseur électrique de 83 ch (contre 44 pour le modèle d'origine...), qui anime toujours les roues arrière, alimenté par une batterie lithium-ion de 45 kWh placée sous le plancher du véhicule. De quoi offrir environ 200 km d'autonomie et emmener ce petit bus jusqu'à 130 km/h (vitesse bridée), dans un léger sifflement. Les suspensions et freins ont été adaptés pour l'occasion. Et ce n'est pas juste un coup marketing : Volkswagen et son partenaire eClassics annoncent qu'ils peuvent convertir sur demande des anciens Combi (T1, T2 et T3) à l'électricité. Mais la note est salée : à partir de 64.900 euros pour un T1, en fonction de l'état du véhicule d'origine.