Ni laque ni dragon, c'est dans le décor naturel d'une opulente villa des années 1950, aérée dans la chlorophylle en bordure de chaussée, que l'on découvre le Dynasty. De l'espace à table comme entre les convives, le Dynasty soigne ses hôtes.
...

Ni laque ni dragon, c'est dans le décor naturel d'une opulente villa des années 1950, aérée dans la chlorophylle en bordure de chaussée, que l'on découvre le Dynasty. De l'espace à table comme entre les convives, le Dynasty soigne ses hôtes. Mise en saveurs par Alex Wang, trentenaire et cuisinier solidement aguerri, la carte se diversifie pour ravir, voire surprendre. La soupe Wan Tan joliment présentée s'agrémente de deux scampis et de filaments d'algues nori. Des petites crevettes séchées nagent dans un excellent bouillon. Savoureusement relevé mais sans excès, le potage pékinois, vinaigré piquant associe volaille, shiitaké, scampi, effilochée d'oeuf, jeunes oignons verts et séduit. On aime le canard laqué de Pékin, servi bien chaud, avec ses fines crêpes farcies de viande soulignées de sauce hoisin qui emballent le palais avec un plaisir gustatif sans nuage. S'il n'ignore rien des gammes asiatiques, Alex Wang se montre sensible aux influences européennes qui chantent ou peuvent témoigner d'une inattendue sobriété. Parlerait-on de fusion ? Le terme n'est pas indemne d'équivoque et de réticence pour certaines cantines. Ce qui n'est pas le cas ici. Alors ne boudons pas notre plaisir. Un beau ravioli à l'encre de seiche s'enrichit d'une farce de scampi, oeufs d'hareng et goûteuse émulsion de langoustine. Riche en saveurs, un oeuf en coquille voisine un flan aux oeufs. Filet de porcelet, shiitaké et sauce soja enchaînent les réparties. Succulent et fin. De belles gambas grillées aromatisées avec mesure à l'ail goûtent juste. De tendres tranches de filet pur de boeuf s'accompagnent de légumes tels que brocoli et chou chinois. Une poire confite, parfumée à l'hibiscus et escortée d'une glace chocolat, précède un bel assortiment de mignardises. Bel effort pour la programmation de vins présentés en parallèle avec les préparations servies. Lunch à 19 euros (deux services) ou à 22 (trois). Menus à 35 euros (trois services), 37 (quatre), 45 (six).