Si ce n'est pas un combat de chefs, cela y ressemble étrangement. En décembre dernier, le gouvernement flamand présentait un plan qui visait à réduire de 32,6% la quantité de CO2 émise par la Flandre par rapport à 2005. C'est moins que la moyenne européenne (35%) mais les ministres flamands escomptent que cet écart sera " naturellement " comblé par les progrès techniques. ...

Si ce n'est pas un combat de chefs, cela y ressemble étrangement. En décembre dernier, le gouvernement flamand présentait un plan qui visait à réduire de 32,6% la quantité de CO2 émise par la Flandre par rapport à 2005. C'est moins que la moyenne européenne (35%) mais les ministres flamands escomptent que cet écart sera " naturellement " comblé par les progrès techniques. Aujourd'hui, Bart Somers, en charge des Affaires intérieures, dévoile son propre plan, officiellement mitonné en concertation avec sa collègue de l'Environnement, par lequel il espère encourager les bourgmestres de Flandre à aller au-delà de ce qui est convenu. Par exemple, en réduisant de 40% les émissions de CO2 sur leur territoire. Quelque 90 bourgmestres s'y sont au demeurant déjà engagés via la Convention des maires pour le climat et l'énergie ( Convenant of Mayors), lancée par la Commission européenne en 2015. Pour atteindre cet objectif, Bart Somers propose de planter un arbre supplémentaire par Flamand : " Si nous pouvons convaincre toutes les communes, cela fera 6,6 millions d'arbres en plus. " Ces plantations devraient en effet s'ajouter aux 10.000 hectares que la Flandre se propose de reboiser. Bart Somers voudrait également une borne de chargement électrique par 200 habitants (quatre fois plus que ce qui était prévu par sa collègue Demir) et augmenter de 1% le nombre de logements annuellement rénovés (il est actuellement de 2,5%). Pour inciter les bourgmestres à l'action, Bart Somers dispose d'un budget d'un million d'euros. Ce montant sera principalement affecté à la constitution de klimaattafels (tables climatiques), rencontres au cours desquelles les bourgmestres pourront étudier les options à envisager dans leur entourage immédiat. Des solutions gratuites - le droit de construire un étage de plus en échange d'une meilleure isolation - sont également possibles.