Qualifié in extremis grâce à sa deuxième place à l'European Open de Munich, Thomas Detry s'apprête à disputer le troisième Grand Chelem de sa carrière et son deuxième US Open. "L'an pas...

Qualifié in extremis grâce à sa deuxième place à l'European Open de Munich, Thomas Detry s'apprête à disputer le troisième Grand Chelem de sa carrière et son deuxième US Open. "L'an passé, au Winged Foot GC, j'avais passé le cut et le samedi, j'avais même partagé la partie de Dustin Johnson, rappelle-t-il. Le dernier jour, j'avais malheureusement connu une petite défaillance. Cette fois, j'espère tenir jusqu'au bout et accrocher un top 15." Une belle performance à San Diego permettrait au Bruxellois de se rapprocher de son objectif majeur: intégrer le top 50 mondial, sésame pour tous les grands tournois. "L'US Open, c'est le défi ultime. Les parcours sont toujours préparés de façon très challenging. Ce sera encore le cas à Torrey Pines. Heureusement, mes sensations sont bonnes. J'évolue en confiance. Et grâce à un travail de sophrologie, j'ai le sentiment de gérer de mieux en mieux mes émotions sur le parcours."