Carlier Bois

Société familiale namuroise, Carlier Bois est active dans le négoce de bois, panneaux et produits de parachèvement pour le bâtiment.
...

Société familiale namuroise, Carlier Bois est active dans le négoce de bois, panneaux et produits de parachèvement pour le bâtiment. La naissance de Carlier Bois remonte à 1933. " A l'époque, c'est une scierie de grumes fondée par mon grand-père, Désiré, raconte Jean-Michel Carlier, administrateur délégué. La scierie est la première transformation du bois. C'est une activité très cyclique, c'est pourquoi l'activité de négoce de bois destiné à la construction s'est ajoutée rapidement à la scierie qui a été stoppée au début des années 1960. " En 1977, son père, Marcel Carlier ouvre un département Bois Service dédié à la vente au détail et au bricolage. Et 20 ans plus tard, c'est au tour de Jean-Michel Carlier de rejoindre l'entreprise familiale qu'il dirige aujourd'hui, représentant la troisième génération. L'entreprise compte désormais 65 collaborateurs et offre une diversité incomparable de produits et services tant pour les professionnels que pour les particuliers. " Nous avons investi dans des machines-outils à commande numérique qui nous permettent de fournir les professionnels tels que menuisiers, charpentiers, ardoisiers, couvreurs, etc. ainsi que des entreprises générales, reprend Jean-Michel Carlier. Ils peuvent venir se fournir chez nous mais nous livrons également sur une partie importante de la Wallonie ainsi qu'à Bruxelles. " Toujours basée à Namur, juste à côté du CHR, elle commence à se sentir à l'étroit dans ses locaux. D'autant que son activité demande de l'espace tant pour le stockage, la transformation que pour la salle d'exposition où les clients peuvent découvrir une série de produits pour la construction et la décoration (parquets, portes, placards, lambris, bardage, etc.). C'est ainsi que Carlier Bois a décidé de s'implanter sur le parc Ecolys à Rhisnes. Depuis 2015, deux halls sont déjà opérationnels, auxquels vont s'ajouter d'ici 2021 deux nouveaux halls de stockage ainsi qu'un hall dédié à la menuiserie. Une expansion qui sera également écologique avec une chaudière à biomasse ainsi que des panneaux photovoltaïques prévus pour ces nouveaux bâtiments. Lauréate en 2016 dans la catégorie des petites entreprises, la société de taxis et navettes gembloutoise poursuit sa course, dorénavant parmi les entreprises moyennes. On ne change pas une équipe qui gagne et on ne change pas un modèle qui a fait ses preuves. Céline Bastié est toujours à la tête de Vitax, une entreprise qu'elle a reprise en 2009 avec son père, Roland, et qui comptait alors deux personnes. Ils ont alors décidé de transformer la petite société de taxis en fournisseur de services de navettes et transferts pour les aéroports de Bruxelles-National et Charleroi, ainsi que les gares. Vitax dispose d'une flotte de quelque 26 véhicules, dont une vingtaine de Vito qui lui permettent de transporter une à huit personnes. Le but étant de maximiser chaque course afin de demeurer compétitif sur un marché où ce ne sont pas les taxes et frais divers - notamment de carburant - qui manquent. " Les réservations se font exclusivement par Internet, soit via notre site, soit via celui de partenaires, explique Céline Bastié, gérante de Vitax. Nos clients sont à la fois locaux mais également internationaux. Il est important de souligner que nous ne chargeons personne sans réservation. " Outre son siège gembloutois, Vitax dispose d'une antenne à Bruxelles qui gère le planning des chauffeurs et le dispatching. Actuellement, la société compte une trentaine de collaborateurs et a stabilisé son chiffre d'affaires autour de 1,7 million d'euros pour ces trois derniers exercices. Par rapport à 2014, elle a enregistré une progression de l'ordre de 26%. Dix ans après la reprise, Vitax a dorénavant trouvé sa vitesse de croisière et peut s'appuyer sur une clientèle fidèle. " Nous n'avons jamais cherché la croissance pour la croissance, souligne Céline Bastié. Elle est le fruit de la qualité des services que fournissent nos chauffeurs et de notre disponibilité maximale. Lauréate en 2016 dans la catégorie des petites entreprises, Vitax est aujourd'hui solidement installée dans le peloton des moyennes entreprises et entend bien confirmer sa position. Bio-X Diagnostics est spécialisée dans le secteur du diagnostic de maladies chez les animaux de rente tels que bovins, porcs, chevaux ou encore poissons. Bio-X fête ses 30 ans cette année. Cette entreprise discrète située dans le parc d'activités économiques de Rochefort est active dans une niche très particulière, le diagnostic vétérinaire, où elle est aujourd'hui devenue une référence au niveau mondial. Plus de 85% de ses ventes sont réalisés à l'exportation dans une cinquantaine de pays, principalement en Europe, Asie et Océanie. Elle est dirigée par un couple de vétérinaires : Annita Ginter qui assure la direction et Philippe Coppe qui pilote la R&D. " C'est l'évolution technologique qui a permis notre croissance, explique ce dernier. Grâce à différentes techniques qui ont été mises au point tels les tests ELISA (Enzyme Linked ImmunoSorbent Assay) ou la RT-PCR (Polymerase Chain Reaction en temps réel), nous avons pu développer une gamme de kits de diagnostics performants destinés tant aux laboratoires d'analyse vétérinaire qu'aux vétérinaires sur le terrain. Ces kits que nous concevons leur permettent d'obtenir très rapidement un résultat et facilitent leur prise de décision. " Depuis 2015, un nouvel associé les a rejoints, Philippe Hivorel, un vétérinaire français, qui est en charge du commercial. Par ailleurs, le groupe Finalab est également entré au capital, ce qui a permis à Bio-X Diagnostics d'intégrer la société Adiagène, basée en Bretagne, et spécialisée en biologie moléculaire. " Ses compétences sont complémentaires aux nôtres, explique Annita Ginter. Avec l'arrivée de Finalab, nous garantissons la pérennité de Bio-X Diagnostics où travaillent maintenant 35 personnes. " L'entreprise rochefortoise propose également une version digitalisée de son testeur rapide avec une bandelette qualitative contenant les réactifs qui est associée à une application pour smartphone. Baptisée SmartStrips, cette application fonctionne via un QR code et permet notamment de créer facilement des dossiers et d'exporter les données sur un ordinateur.