Les objets connectés ne se limitent pas aux bracelets d'activité et aux compteurs intelligents. e-peas a identifié de nombreuses applications industrielles qui auront besoin de sa technologie de récupération d'énergie. En voici trois.
...

Les objets connectés ne se limitent pas aux bracelets d'activité et aux compteurs intelligents. e-peas a identifié de nombreuses applications industrielles qui auront besoin de sa technologie de récupération d'énergie. En voici trois. Quand un robinet à détecteur de mouvement ne fonctionne plus dans les toilettes de l'aéroport, c'est probablement que sa pile est plate. Pour les appareils les plus utilisés, six mois suffisent pour en vider la charge. Pour éviter les frais de maintenance, les industriels préfèrent désormais intégrer une batterie rechargeable munie d'un petit panneau solaire ou d'une mini- turbine à eau. Le marché mondial des robinets automatiques atteindrait plus de 400.000 pièces par an. Equiper un troupeau de vaches ou de moutons de capteurs permet de les localiser en temps réel, de détecter des signes de maladies, de repérer rapidement les animaux morts, ou encore de mieux gérer les moments propices à leur insémination. Pour toutes ces applications, un seul objectif : améliorer le rendement du troupeau et éviter les pertes. Certains élevages aux Etats-Unis ou en Australie comptent jusqu'à 100.000 bêtes. Dans les rayons de supermarchés, les étiquettes électroniques ont remplacé les prix imprimés. Ces milliers d'objets connectés sollicitent en continu les équipes, qui doivent en changer la pile... quand elles ne jettent pas tout simplement le dispositif à la poubelle pour en mettre un nouveau. Les nouveaux systèmes sont équipés d'un panneau solaire, ce qui implique pour chaque étiquette l'insertion d'une puce semblable à celle de e-peas.