Dans notre Analyse de la semaine (lire en pages 2 et 3), nous vous présentons trois candidats à la reprise. Voici autant d'approches pour miser sur le potentiel de ces actions qui n'est pas encore inclus dans les cours.
...

Dans notre Analyse de la semaine (lire en pages 2 et 3), nous vous présentons trois candidats à la reprise. Voici autant d'approches pour miser sur le potentiel de ces actions qui n'est pas encore inclus dans les cours. Il y a quelque temps, nous avons présenté une position simple à la hausse avec le call décembre 2017 au prix d'exercice de 6,98 euros. Nous l'avions alors payé 1,20 euro. Depuis lors, le cours a peu évolué. Ce contrat est encore digne d'achat. • Achat d'un call AM déc. 2017 au prix d'ex. de 6,98 EUR à 1,10 EUR Si le cours de l'action se hisse au-delà de 8,08 euros, vous enregistrez un bénéfice, qui sera bien plus important en pour cent que si vous aviez acheté directement l'action, du fait de l'effet de levier propre aux options. Si vous préférez une construction un peu plus complexe, nous vous proposons notre bon vieux put. • Achat de 100 actions AM à 7,25 EUR l'unité • Achat d'un put (par 100 actions) déc. 2017 au prix d'ex. de 7,50 EUR à 0,88 EUR Nous recourons au put car nous sommes optimistes par rapport à l'action, mais un repli n'est pas à exclure. Si le cours reflue, l'option put donne le droit jusqu'au 15 décembre 2017 de vendre les actions AM au prix de 7,50 euros. Si le risque s'avère (si l'action perd de la valeur), le put entre en action. Si le cours augmente en revanche, la prime payée est perdue, comme dans le cas d'une assurance. L'investisseur qui a vendu ce put sur BAM se couvre contre le risque de perte de valeur des actions et nous paie 1 euro pour éventuellement les ramasser au prix de 6 euros. S'il a raison, nous paierons 5 euros par action BAM (6 - 1). Mais nous tablons sur une hausse ultérieure du cours. L'option sera donc sans valeur et la prime de 1 euro nous sera acquise. L'investisseur qui détient des actions Bosk. (et uniquement lui) peut envisager d'émettre une option call. Si le cours de l'action fluctue encore quelque temps, la valeur-temps de ce contrat fondra vite. De cette manière, vous dopez le rendement d'un peu plus de 2 % sur cinq mois. Si le cours prend rapidement de la hauteur et dans une importante mesure, vous devrez peut-être livrer les actions. Vous recevrez en échange 35 euros, plus la prime de 0,70 euro. Soit 6 % de plus que le cours actuel.