En fin d'année dernière, le groupe Generali avait dévoilé son nouveau plan stratégique dans lequel il indiquait reconsidérer sa présence dans 13 à 15 pays, dont le nôtre. Il espérait retirer au moins un milliard d'...

En fin d'année dernière, le groupe Generali avait dévoilé son nouveau plan stratégique dans lequel il indiquait reconsidérer sa présence dans 13 à 15 pays, dont le nôtre. Il espérait retirer au moins un milliard d'euros de la vente de ces filiales jugées moins attractives. En Belgique, c'est la Deutsche Bank qui pilote la vente de Generali Belgium. Selon l'agence Reuters, trois candidats très sérieux s'apprêtaient à remettre des offres concurrentes à l'approche de la date limite fixée au 8 septembre. Il s'agit d'Allianz, de la Bâloise Holding et de Cinven, un fonds de capital investissement basé à Londres. Tous trois désireraient racheter la compagnie dans sa totalité. Un quatrième candidat, Athene Holding, ne serait intéressé, lui, que par des parties de la société. Selon l'agence, le groupe Generali souhaite finaliser l'opération au plus vite et espère retirer près de 500 millions d'euros de la vente de sa filiale belge. Generali Belgium sert 530.000 clients et présente un portefeuille d'actifs qui dépasse les six milliards d'euros. Par Xavier Beghin