Trends-Tendances

cover Trends-Tendances

Lire no. 29 | 16 juillet 2020

En tant qu’abonné à Trends-Tendances, vous avez accès à

Vue web

Ce n'est pas encore une réalité quotidienne mais ce n'est déjà plus de la science-fiction. Des bus et des taxis roulent à l'hydrogène et la Commission européenne a décidé de faire de cette source d'énergie l'un des leviers essentiels de la transition écologique. Elle a présenté, en ce début du mois de juillet, une ambitieuse alliance hydrogène vert impliquant des investissements évalués de 180 et 470 milliards d'euros d'ici 2050.

ÉDITO

Nethys a finalement choisi le groupe IPM pour reprendre l'essentiel de son pôle presse. A savoir, " L'Avenir ", " Moustique " et " Télé Pocket ". Le cas de Proximag n'est pas encore réglé.

ACTU

C'est une toute bonne pioche et la preuve que la banque numérique disponible par abonnement veut s'installer durablement dans notre pays : Aion Bank vient de nommer Kim Van Esbroeck au poste de directrice "pays" (dit plus simplement : CEO belge).

ACTU

Forte de 6.000 clients et 65 producteurs en Flandre en moins de deux ans, la plateforme Bolt fait son entrée sur le marché wallon.

ACTU

Pour décarboner l'industrie et les transports, la Commission européenne mise sur l'hydrogène. A travers une alliance européenne, elle table sur des investissements de 470 milliards d'euros.

ACTU

Entre 2011 et 2018, RTL Belgium a fait remonter plus de 120 millions de dividendes à ses actionnaires. Pour son CEO Philippe Delusinne, pas de quoi fustiger une aide d'Etat de 30 millions destinée à le soutenir en ces temps de crise.

ACTU

Le bancassureur signe un contrat exclusif avec la société Eleven Sports pour diffuser goals et résumés des matches de la Jupiler Pro League sur son appli mobile. Une première pour une institution financière en Belgique.

ACTU

Nos élites politiques semblent passionnées par la question de savoir s'il convient de " refédéraliser " des compétences qui avaient été régionalisées ou s'il est au contraire préférable de poursuivre sur la voie d'une régionalisation plus poussée.

OPINION

On parle beaucoup de plans de relance pour le moment. Au niveau européen, les discussions vont bon train pour concrétiser le projet de la Commission d'un grand plan de relance à 750 milliards d'euros. En Allemagne, un plan national est déjà sur les rails. D'autres pays avancent en ordre dispersé. Penser à la relance est une bonne chose mais il ne faut pas oublier que le choc de la pandémie est loin d'être terminé. Il faut donc à la fois penser à la relance et continuer de gérer le choc lui-même.

OPINION

Les investissements dans les écoles sont, selon les économistes, un des moyens les plus efficaces pour relancer une économie qui en a bien besoin. Ben Weyts, ministre de l'Enseignement, a donc décidé d'investir sous cette législature trois milliards d'euros dans les infrastructures scolaires de Flandre.

ACTU

Dans la course à la maison imprimée, les Néerlandais avaient pris une longueur d'avance. Ils viennent toutefois de se faire doubler par la Flandre qui présente, en primeur mondiale, la première maison à étage imprimée en 3D.

ACTU

L'idée vient d'un des boss du fisc : une nouvelle amnistie fiscale moins onéreuse pour encourager la régularisation de milliards d'euros d'argent noir qui seraient encore logés en Belgique... à condition de supprimer le secret bancaire ! Pareil donnant-donnant est-il possible ? Qui risquerait quoi ? Serait-ce la porte ouverte à un cadastre des fortunes ? Gros plan sur ce qui pourrait être une toute nouvelle donne pour les règles du jeu fiscal.

À LA UNE

Déjà bien implantés en Flandre, les e-commerçants bataves Bol.com et Coolblue entendent à présent s'attaquer au sud du pays. Le premier traduira son application en août, le second vient d'ouvrir un vaste showroom à Bruxelles, et s'apprête à en ouvrir d'autres en Wallonie cette année encore. Quelles sont les stratégies de ces acteurs qui créent surtout des emplois... aux Pays-Bas ?

ANALYSE

Quel est le point commun entre la chaîne de télévision LN24 et l'école de codage 19 ? Excepté leur appellation chiffrée, ces deux structures indépendantes sont cornaquées par la même personne : l'insatiable Stephan Salberter, expert caméléon au style intemporel, qui se présente davantage comme un "directeur artistique".

ANALYSE

Depuis quelques années, de nombreux Belges rêvent d'une seconde résidence à l'étranger, une tendance interrompue brutalement par la crise du coronavirus. Avec la réouverture des frontières, ils se remettent en quête de leur petit coin de paradis. La plupart des candidats acheteurs sont toutefois nettement moins pressés. La pandémie a en effet au moins un avantage : hier en hausse, les prix sont repartis à la baisse. Résultat : ce ne sont plus les vendeurs mais les acheteurs qui ont la main. La chance de réaliser une bonne affaire est donc bien réelle - plus que l'an dernier en tout cas - à condition de ne pas acheter n'importe quoi à n'importe qui et de tenir compte de risques inédits.

ANALYSE

Terrain préféré des Belges qui rêvent d'une seconde résidence à l'étranger, l'Espagne a été durement touchée par le Covid-19. Le pays conserve malgré tout ses atouts à long terme, même si la crise sanitaire risque de pousser les prix à la baisse pendant un certain temps. La consigne reste toutefois claire : renseignez-vous et sachez négocier si vous ne voulez pas que l'achat de votre petit coin de paradis se transforme en cauchemar.

ANALYSE

La crise du coronavirus pourrait-elle ébranler le marché européen des secondes résidences ? De l'avis des professionnels du secteur, les qualités intrinsèques des pays de vacances importent plus qu'une crise sanitaire passagère. Les biens accessibles uniquement en avion risquent toutefois de trouver plus difficilement preneurs.

ANALYSE

Acerta, le prestataire de services RH, vient de mettre en ligne Bridge, une plateforme qui favorise le partage des salariés. Une démarche qui peut s'avérer très utile en ces temps économiques difficiles afin d'éviter des licenciements. Mais pas seulement : Bridge a aussi pour vocation le partage ou l'utilisation ad hoc des talents.

ANALYSE

Alors qu'elles étaient majoritairement en face-à-face, les réunions ont subitement basculé en mode virtuel suite au coronavirus. Des chercheurs belges ont saisi l'occasion pour se questionner sur l'impact soudain de ces réunions virtuelles sur la performance et les relations au travail.

ANALYSE

Le groupe suédois Mölnlycke est un leader mondial en fourniture au milieu médical de produits hospitaliers à usage unique. La crise du coronavirus a mis à contribution son usine belge de Waremme, pivot européen de sa logistique et de sa production, notamment pour les champs opératoires stériles. Parcours au coeur de la fabrication kilométrique et ininterrompue de l'étanche et absorbante toile bleue.

ANALYSE

La capitale française peut aussi s'apprécier les fenêtres ouvertes. Un coin de verdure inattendu, un toit-terrasse avec vue sur la Seine, un drive-in sans voitures, une piscine olympique pour happy few, etc.

AFTERWORK

C'est à la Galerie Liehrmann à Liège que le B19 local a effectué sa première sortie post-confinement. L'occasion de découvrir les oeuvres du maître verrier Louis Leloup.

AFTERWORK

Un dîner de gala a réuni près de 500 invités à l'Autoworld à Bruxelles pour Fetus for Life qui fêtait son 15e anniversaire en même temps que le départ de sa créatrice le professeur Corinne Hubinont.

AFTERWORK

La Casa do Brasil à Bruxelles a accueilli une exposition organisée par l'ambassade du Brésil pour fêter le centenaire de la visite du roi Albert 1er et de la reine Elisabeth au Brésil en 1920.

AFTERWORK

La première Fiat Panda est née en 1980. Une boîte à malice, à la fois compacte, spacieuse et joviale. La génération actuelle a déjà presque 10 ans au compteur, mais traverse le temps sans trop prendre de rides, grâce notamment à plusieurs séries spéciales aux équipements modernes.

AFTERWORK

Cet été, crise du corona aidant, plusieurs initiatives proposent des séances de cinéma en plein air, en voiture mais pas toujours.

AFTERWORK

Sous l'éteignoir depuis plus d'une décennie, l'inflation fera-t-elle son grand retour à la faveur des plans de relance massifs ? Si la question divise, tous s'accordent sur les conséquences qu'une accélération des prix aurait sur les épargnants et investisseurs.

MONEYTALK

Quiconque envisage d'investir en or fera bien de tenir compte de l'évolution du cours du dollar, de la politique monétaire et des taux d'intérêt, autant de facteurs déterminants pour le cours du métal jaune, rappelle Georgette Boele, spécialiste des métaux précieux chez ABN Amro. Par ailleurs, l'ouverture du marché de l'or aux ETF, il y a 16 ans, a engendré une nouvelle dynamique.

MONEYTALK