Telenet mettrait bien la main sur VOO. John Porter, le patron du câblo-opérateur présent essentiellement en Flandre et à Bruxelles, a confié à nos confrères de L'Echo qu'il était prêt à mettre 1,3 milliard d'euros sur la table pour s'offrir le câblo wallon. Une telle opération permettrait à Telenet de propos...

Telenet mettrait bien la main sur VOO. John Porter, le patron du câblo-opérateur présent essentiellement en Flandre et à Bruxelles, a confié à nos confrères de L'Echo qu'il était prêt à mettre 1,3 milliard d'euros sur la table pour s'offrir le câblo wallon. Une telle opération permettrait à Telenet de proposer des offres quadruple play (TV, Internet, téléphonie fixe et mobile) sur la quasi-totalité du territoire belge. Cette annonce survient quelques semaines après une déclaration similaire émanant d'Orange. Le groupe français, qui possède un réseau mobile national mais n'a pas d'infrastructure fixe en Belgique, lorgne également le réseau câblé de VOO. Actuellement, pour proposer son offre TV, Orange doit nouer des partenariats avec les câblos-opérateurs, ce qui est plus difficile à rentabiliser que si l'entreprise possédait son propre réseau fixe. Jusqu'à présent, Nethys (chapeauté par l'intercommunale Publifin) a toujours décliné toutes les propositions de rapprochement, aussi alléchantes soient-elles. Le groupe public dirigé par Stéphane Moreau souhaite protéger l'implantation locale de ses activités dans le bassin liégeois, et voit avec méfiance toute tentative de prise de contrôle par un acteur privé. Mais le contexte politique actuel autour du futur de l'intercommunale Publifin pourrait faire évoluer les mentalités. La scission des activités du groupe Nethys (énergie, télécoms, médias, etc.) est une option sérieusement envisagée. Si elle se concrétisait, un rachat par un concurrent privé ne serait plus un tabou.