A l'heure de s'attabler sur la terrasse de la rue Jourdan, ni la Ferrari rouge de Magnum ni la moustache de Tom Selleck ne sont en vue. Pourtant, c'est bien une tranche d'Hawaii qui vient de débarquer dans cette belle rue piétonnière. Forts du succès de leur première adresse à Ixelles, Lara Dratwa et Sammy Tielemans y ont, en effet, amené leurs bols. A l'origine, un poké (" morceaux " en hawaiien) est un plat tout simple : les anciens habitants de cet Etat américain faisaient bonne chère avec du poisson cru fraîchement pêché, du sel de mer, des algues, et une solide pincée de noix de bancoulier. Ce plat iconique s'est transformé avec le temps, influencé par les vagues d'immigration successives dans ce paradis du Pacifique. Chez Poké House, on propose la version, tout aussi fraîche et saine, qui a envahi le continent américain. Soit un plat équilibré avec une base de féculent (riz, quinoa, etc.), du poisson cru mariné (thon, daurade, saumon), des fruits et légumes à profusion, une sauce spéciale (mayo wasabi, mayo sriracha, etc.) et une touche finale croquante (cacahuètes, wasabi peanuts, etc.) ou fraîche (grenades). Du tofu, du poulet, des crevettes ou du boeuf tataki peuvent éventuellement se substituer au poisson. Le petit bol coûte 9,90 euros, le grand 11,90. Pour 2,60 euros de plus, la maison ajoute une entrée : de délicieuses crevettes en tempura le jour de notre venue. La maison, outre des recettes toutes faites, vous propose aussi de créer votre propre poké au gré de vos goûts et envies. Top !

1, rue Jourdan, 1060 Bruxelles, tél. : 0492 08 09 99, www.pokehouse.be