Après la gigantesque modernisation de sa plateforme de raffinage-pétrochimie d'Anvers pour plus d'un milliard d'euros, Total a décidé d'investir sur son site de Feluy. Les installations hennuyères sont les plus importantes du groupe en termes de production de polymères en Europe. Feluy est, en effet, responsable de 44 % de sa production, soit 1,2 million de tonnes. Total va consacrer une enveloppe exceptionnelle de 45 millions d'euros qui cadre dans sa stratégie de haute valeur ajoutée et de prise en compte de l'économie circulaire pour se différencier et être compétitif. L'investissement visera trois infrastructures. Il s'agira, d'abord, de moderniser une des lignes existantes afin de produire du polypropylène à haute valeur ajoutée. Ce matériau rentre dans la fabrication de pare-chocs et de pièces d'intérieur dans l'industrie automobile. Ensuite, première pour l'entreprise, Total va créer un atelier de fabrication de catalyseurs, une activité auparavant sous-traitée alors que le centre de recherches du groupe se trouve à Feluy. Enfin, l'entreprise va développer une unité de recyclage du polystyrène, très utilisé dans le domaine de l'isolation des bâtiments. Cet investissement permettra la création de sept emplois. Dans le même temps, Total va fermer une vieille unité de fabrication de polypropylène de commodités. La perte d'emplois afférente (70) sera lissée jusqu'en 2025 pour éviter les licenciements secs.

Total emploie 4.800 collaborateurs en Belgique dont 850 à Feluy. Il dispose aussi de 534 stations-service, soit près de 20 % du marché belge de distribution de carburant. Enfin, depuis 2016, Total est aussi fournisseur d'électricité et de gaz naturel grâce à son rachat de Lampiris. Il a aussi hérité de Poweo, lors de la prise de contrôle cette année de Direct Energie.