Thomas Cook, le plus ancien voyagiste du monde, traverse une mauvaise passe. Son action a été éjectée fin 2018 du FTSE-250 de la Bourse de Londres pour cause de résu...

Thomas Cook, le plus ancien voyagiste du monde, traverse une mauvaise passe. Son action a été éjectée fin 2018 du FTSE-250 de la Bourse de Londres pour cause de résultats décevants et le premier trimestre de son exercice fiscal 2018-2019 fait apparaître une aggravation de son déficit à 68 millions d'euros. Pour se refaire et accélérer la mise en place de sa nouvelle stratégie (fonctionnement plus efficient, développement de l'hôtellerie et digitalisation), le groupe envisage de céder tout ou partie de sa compagnie aérienne. En bonne santé financière, elle a transporté 20 millions de passagers dans ses 103 avions en 2018. Elle opère depuis l'Allemagne, les pays scandinaves et le Royaume-Uni. Mais plus à partir de la Belgique où une partie de sa flotte et de ses appareils ont été repris en 2017 par Brussels Airlines.