Tesla, qui n'a quasiment jamais gagné d'argent, a franchi la barre des 100 milliards de dollars de valorisation boursière à 104,5 milliards. Soit plus que Volkswagen (90) ou GM...

Tesla, qui n'a quasiment jamais gagné d'argent, a franchi la barre des 100 milliards de dollars de valorisation boursière à 104,5 milliards. Soit plus que Volkswagen (90) ou GM et Ford réunis (50,3 + 36,5). Et tout ça en produisant nettement moins de voitures ! 370.000 en 2019 pour 10,97 millions à VW... En fait, ces dernières semaines, de nombreux experts et analystes financiers ont revu leur avis sur Tesla. Considéré comme une valeur technologique et uniquement positionné sur l'électrique qui va connaître une forte croissance, le constructeur américain vient de donner des signes importants de solidité : il a enfin enregistré un bénéfice au troisième trimestre 2019, a commencé à livrer des Model 3 au départ de son usine chinoise et les ventes ont dépassé les prévisions. En outre, pour 2019, la perte d'exploitation sera minime. La société a donc cessé de brûler du cash.