Tendances Guide Immo

Vue web

Crise sanitaire ou pas, les prix de l'immobilier résidentiel stagnent à l'échelle nationale. En revanche, les prix des appartements flambent.

INTRO

Le marché résidentiel belge semble avoir résisté aux premiers soubresauts de la crise du Covid-19. La plupart des indicateurs restent favorables alors que les prix se maintiennent et que les transactions ont repris. Aucun facteur n'indique que le marché pourrait se retourner. Reste seulement à voir comment il va digérer la baisse de biens mis en vente.

TENDANCES en PERSPECTIVES

L'impact de la transformation du centre-ville bruxellois sur le marché immobilier semble connaître ses premiers effets. Les projets d'appartements neufs se multiplient. De quoi créer une attractivité urbaine qui devrait faire évoluer le profil des nouveaux habitants. Et d'en faire un nouveau quartier à la mode ?

BRUXELLES

Le nombre d'appartements existants mis en vente reste particulièrement fourni. Les prix sont à la hausse dans toutes les communes bruxelloises. A Ixelles, l'appartement type s'étend sur 140 m2 et est affiché à 500.500 euros. Sur le plan locatif, Evere est le placement le plus intéressant.

BRUXELLES

L'offre d'appartements neufs en cours de commercialisation est en chute libre à Bruxelles. Il faut remonter à 2014 pour trouver des chiffres aussi faibles. Des communes telles que Molenbeek, Forest, Etterbeek et Ixelles sont particulièrement touchées. Tendance de fond ou recul saisonnier ? Il faudra patienter pour le savoir. A contrario, les prix s'envolent.

BRUXELLES

La tendance haussière de l'immobilier bruxellois se poursuit inexorablement. Sur sept mois, le prix des appartements s'est envolé de 8%, celui des maisons de 5%.

BRUXELLES

Toujours dans l'ombre de Waterloo en ce qui concerne la notoriété et les prix, Braine-l'Alleud commence à se faire une place au soleil. Elle détient en 2019 le record de transactions en Brabant wallon. Et la multitude de projets neufs ne devrait pas la faire trébucher de son piédestal. Reste à redynamiser son centre-ville pour compléter un puzzle qui prend forme.

BRABANT WALLON

Le stock d'appartements n'a jamais été aussi fourni. Concentration de projets ou ralentissement des acquisitions? Un peu des deux. Les projets s'empilent pour le moment à Ottignies et à Braine-l'Alleud alors que les prix s'envolent un peu partout. Seule Nivelles tire la langue pour le moment.

BRABANT WALLON

Si le marché des appartements reprenait une certaine vigueur en Brabant wallon l'année dernière, il s'est carrément envolé ces six derniers mois. Le prix médian a progressé de 13% sur cette période pour atteindre les 260.000 euros.

BRABANT WALLON

L'ancienne cité lainière aligne les contrastes. Les difficultés économiques et sociales de son centre-ville font le bonheur des villages avoisinants. Les prix bas permettent à son marché immobilier de ne pas s'écrouler. Reste que tous les efforts se concentrent désormais vers la redynamisation de son centre-ville. Avec ou sans grand centre commercial ?

LIÈGE

Le nombre d'appartements neufs mis en vente dans la province est en net recul. Un coup d'arrêt que l'on perçoit surtout dans des entités telles que Verviers, Visé et Chaudfontaine. Les prix n'augmentent par contre plus depuis 18 mois à Liège-Ville, Seraing, Ans et Herstal. Reste à voir s'il s'agit d'un coup d'arrêt ou d'une réelle tendance ?

LIÈGE

Sambreville est en plein redéveloppement, notamment économique. Les projets de logements, eux, sont un peu plus lents à émerger mais la localisation de la commune et les prix de son immobilier attirent de plus en plus de nouveaux habitants, en particulier les Namurois.

NAMUR

Le nombre d'appartements neufs mis en vente diminue un peu partout dans la province. Faut-il s'en inquiéter ? Les difficultés pour obtenir des permis d'urbanisme semblent toujours plus grandes. Les prix se stabilisent un peu partout.

NAMUR

Mouscron connaît un certain succès immobilier auprès des habitants et des promoteurs grâce à sa situation stratégique et ses prix accessibles. Les autorités locales encouragent cette dynamique mais en veillant à ce que les projets contribuent à la revitalisation de la ville.

HAINAUT

Le stock d'appartements n'a jamais été aussi fourni. Concentration de projets ou ralentissement des acquisitions ? Un peu des deux. Les projets s'empilent pour le moment à Ottignies et à Braine-l'Alleud alors que les prix s'envolent un peu partout. Seule Nivelles tire la langue pour le moment.

HAINAUT

A Durbuy, " l'effet coronavirus " vient s'ajouter à " l'effet Coucke " : les acheteurs, flamands souvent, cherchent du typique, de l'espace, de la nature pour leur nouvelle résidence secondaire post-confinement. Et celui qui a attiré leur regard sur la petite ville des Ardennes, c'est l'homme d'affaires milliardaire qui a rendu la ville chicissime et en a fait un micro-marché bientôt impayable.

LUXEMBOURG

Les promoteurs restent particulièrement présents dans la province du Luxembourg. Si Arlon tire son épingle du jeu avec une offre particulièrement élevée, des entités comme Libramont, Bertrix et Neufchâteau attirent le plus. Les prix sont à nouveau repartis à la hausse ces derniers mois, surtout à Arlon.

LUXEMBOURG

Grosse surprise : le marché de l'extrême sud du pays affiche des progressions très importantes sur sept mois. Le prix des maisons forcit de 11%, celui des appartements de 8%.

LUXEMBOURG

A Vilvorde, le déclin industriel a transformé la ville et offert de nouvelles possibilités au secteur résidentiel. La ville flamande suscite en effet un véritable engouement au niveau immobilier, et la proximité de Bruxelles n'est pas étrangère à ce phénomène...

BRABANT FLAMAND

Les prix se maintiennent en Brabant flamand. Si c'est ici que l'on trouvait habituellement les appartements les plus chers du pays, la province flamande est désormais dépassée par le Brabant wallon et Bruxelles.

BRABANT FLAMAND

A Knokke-Heist, le secteur immobilier peut en même temps se targuer de transactions nombreuses et de prix particulièrement soutenus. Depuis plusieurs années, les biens haut de gamme tirent en effet le marché vers le haut et, malgré la crise, la tendance ne semble pas près de s'inverser...

FLANDRE-OCCIDENTALE

La flambée des prix des appartements neufs en Flandre-Occidentale a été de courte durée. Laurenz Verledens

FLANDRE-OCCIDENTALE

Les prix se maintiennent sans excès en Flandre-Occidentale. Exception faite de quelques communes qui restent fort prisées et où l'immobilier poursuit son enchérissement.

FLANDRE-OCCIDENTALE