Tendances Guide Immo

cover Tendances Guide Immo

Lire no. 01 | 29 avril 2021

Vue web

A en juger d'après les évolutions de prix, le marché immobilier belge n'a pas souffert du coronavirus. Les prix bonifient dans tous les segments et toutes les Régions.

INTRO

La crise du Covid-19 a boosté les prix et la demande. Les candidats-acquéreurs profitent toujours d'indicateurs particulièrement favorables. Le maintien d'une offre en rade pour les maisons et les appartements, au même titre qu'une baisse du revenu des ménages, pourrait freiner l'activité. La croissance des prix devraient diminuer en 2021.

TENDANCES en PERSPECTIVES

Woluwe-Saint-Lambert est en pleine mutation. Les projets s'y multiplient, les habitants s'y pressent. De quoi repenser la multiplicité des fonctions au sein des quartiers. Une nouvelle approche de la qualité de vie qui est liée à l'évolution du rapport à l'habitat et à une densification douce du territoire.

BRUXELLES

Le marché des appartements anciens perd la tête. Les prix grimpent de manière étonnante dans certaines communes. Surtout dans les entités dites huppées.

BRUXELLES

L'offre d'appartements neufs en cours de commercialisation continue sa chute libre à Bruxelles. Nous n'avons jamais présenté de chiffres aussi faibles dans le Guide Immobilier. Seules Bruxelles-Ville et les communes du nord de Bruxelles tirent leur épingle du jeu. Les prix s'envolent par contre comme jamais (+ 11% en un an).

BRUXELLES

La crise sanitaire n'a certainement pas mis un bémol à la hausse des prix dans la capitale. Certaines communes du nord ont vu leur marché fortement progressé (+ 16% pour une maison à Koekelberg, + 11% à Ganshoren ou encore + 10% à Anderlecht). Il devient par ailleurs difficile de trouver une maison à moins de 500.000 euros dans le sud et le sud-ouest de la capitale.

BRUXELLES

Demande qui explose, offre en berne, pression foncière qui s'accentue encore suite au Covid: un cocktail détonant qui fait tourner la tête à tout le marché immobilier de Lasne, La Hulpe, Rixensart et Waterloo. Résultat, les prix de ces communes situées aux portes de Bruxelles partent dans tous les sens.

BRABANT WALLON

Offre conséquente à Braine-l'Alleud, Louvain-la-Neuve et Jodoigne. Le stock d'appartements neufs s'écroule par contre à Waterloo, Rixensart, Wavre et surtout Nivelles. Les prix sont stables après les envolées de ces derniers mois.

BRABANT WALLON

La province n'a pas fini de séduire jeunes et moins jeunes. Corollaire: les prix s'envolent au Brabant wallon, avec des prix bien au-dessus de la moyenne régionale. Le marché des appartements se démarque particulièrement, affichant une hausse 10% sur un an.

BRABANT WALLON

Les chantiers se multiplient enfin à Liège. De nouveaux ensembles immobiliers d'envergure vont transformer la ville dans les prochaines années. Une mutation qui s'accompagnera d'une importante requalification des espaces publics. Reste à voir si cet afflux massif d'appartements neufs pourra être digéré par les candidats-acquéreurs.

LIÈGE

Il n'y a jamais eu autant d'appartements neufs à vendre dans la Cité ardente. L'amorce d'une nouvelle ère. Et les prix s'envolent (+ 7% en un an). Une bonne dynamique qui se reflète dans pratiquement toute la province, où l'offre est particulièrement conséquente.

LIÈGE

Comme partout, le marché liégeois a profité de l'effet corona et de l'envie d'espace. Les prix augmentent conformément à la moyenne régionale, avec un marché des appartements qui se porte très bien.

LIÈGE

Aspirée par les prix et la dynamique du Brabant wallon, Gembloux subit une pression foncière de plus en plus forte. Les projets s'y multiplient, dont l'importante réhabilitation d'un chancre situé à proximité de la gare. De quoi faire entrer d'ici peu la ville dans une nouvelle dimension.

NAMUR

Situation tendue dans la capitale wallonne. Le stock d'appartements neufs mis en vente est en chute libre. Il n'avait plus été aussi bas depuis 2014. Autre première: les prix y reculent de 5%. Le stock reprend par contre des couleurs à Gembloux et Andenne.

NAMUR

Les prix des maisons namuroises affichent une belle progression, supérieure à la moyenne régionale. L'envie d'une maison avec jardin se fait sentir, tandis que la distance avec la capitale devient moins cruciale en raison du télétravail.

NAMUR

L'offre d'appartements neufs en Hainaut est désormais la plus importante de Wallonie. Une première. Et une situation liée à la bonne santé de Mons et au décollage de Charleroi. Le stock de Tournai s'est par contre effondré. Les prix sont en hausse de 4,5% en un an.

HAINAUT

C'est dans le Hainaut que les maisons se sont le moins enchéries en cette année marquée par le Covid-19. Même si l'on constate de fortes disparités entre communes, les prix qu'offre la province restent une aubaine pour les primo-acquéreurs.

HAINAUT

L'immobilier luxembourgeois voit tous ses indicateurs au vert. Le vert qui est d'ailleurs le principal atout de la province, pour les télétravailleurs comme pour les résidents secondaires, combiné au traditionnel effet Grand-Duché.

LUXEMBOURG

Stable depuis deux ans, l'offre d'appartements neufs à Arlon a nettement chuté. Simple coup d'arrêt ou ralentissement plus important du marché? La situation sera à suivre de près. Marche-en-Famenne, Libramont, Durbuy et Neufchâteau attirent toujours. Les prix sont à la hausse, surtout à Libramont.

LUXEMBOURG

Le Luxembourg coiffe toutes les autres provinces belges au poteau. Le marché des maisons s'est enchéri de 14% sur un an! Les appartements affichent eux aussi une belle progression de 8%.

LUXEMBOURG

A Rhode-Saint-Genèse, la rareté des biens abordables et l'augmentation des prix se sont accentués avec le Covid-19. La commune n'a pas l'intention de développer son nombre d'habitants, mais souhaite néanmoins rendre le logement plus accessible.

BRABANT FLAMAND

Les prix des nouveaux appartements surfent sur une vague haussière dans toutes les régions du Brabant flamand, une tendance qui se concrétise par une progression de 1,5% à 3.150 euros/m2 au niveau provincial.

BRABANT FLAMAND

Les prix des maisons ont augmenté de 43% au cours des 10 dernières années dans le Brabant flamand. Dans presque toutes les communes périphériques de Bruxelles et de Louvain, le prix médian est désormais supérieur à 300.000 euros.

BRABANT FLAMAND

Selon Piet De Groote, les prix immobiliers devraient encore augmenter à Knokke-Heist. Le bourgmestre veut garder une qualité de vie élevée dans sa commune, tout en veillant à développer des projets pour les résidents et pour les moins fortunés.

FLANDRE-OCCIDENTALE

Le prix moyen des nouveaux appartements en Flandre-Occidentale a chuté de 3,7% pour s'établir à 3.275 euros/m2. La côte enregistre la décroissance la plus marquée.

FLANDRE-OCCIDENTALE

Les terrains à bâtir situés en Flandre-Occidentale se sont fortement enchéris ces dernières années. Il y a dix ans, la Flandre-Occidentale était la deuxième province flamande la moins chère, maintenant elle s'affiche comme la plus onéreuse.

FLANDRE-OCCIDENTALE