Doué d'une imagination sans limite et d'une constance à toute épreuve, Tatsuya Tanaka publie une photographie par jour sur le Net depuis 2011, sans discontinuer. Son dada ? La mise en scène de personnages miniatures qui s'ébattent au milieu des ...

Doué d'une imagination sans limite et d'une constance à toute épreuve, Tatsuya Tanaka publie une photographie par jour sur le Net depuis 2011, sans discontinuer. Son dada ? La mise en scène de personnages miniatures qui s'ébattent au milieu des objets du quotidien. Derrière l'objectif de l'artiste de 37 ans, un cahier à spirale se mue en un terrain de tennis, une portée musicale se transforme en une piste de bowling, un écrou en un appareil d'IRM médical et une feuille de salade devient le tube dans lequel s'engouffre un surfeur lilliputien. Un calendrier 2019, en vente sur le site Rakuten (ex-Price Minister) au prix de 2.160 yens (environ 17 euros), permet de s'immiscer dans l'univers loufoque - mais non dénué de sens - du créatif japonais qui opère, tel un artisan, sans le moindre trucage numérique. Tanaka puise son inspiration dans ce qui nous entoure et dans les milliers de figurines qu'il conserve soigneusement dans son studio de prises de vue. Le résultat est drôle et touchant car ces petits hommes qui luttent de manière dérisoire avec des éléments qui les dépassent, évidemment, c'est nous.