Tout arrive ! Henrik Stenson a décidé de ranger au placard son fameux bois 3 qu'il avait dans son sac depuis 2011 et avec lequel il avait notam-ment remporté le British Open en 2016. Ce club vin-tage était devenu mythique sur la planète golf par son originalité. Il ...

Tout arrive ! Henrik Stenson a décidé de ranger au placard son fameux bois 3 qu'il avait dans son sac depuis 2011 et avec lequel il avait notam-ment remporté le British Open en 2016. Ce club vin-tage était devenu mythique sur la planète golf par son originalité. Il mélangeait, en réalité, la face d'un Callaway Diablo Octane Tour de 13 degrés de loft avec le shaft d'un Graffalo Blue, datant de 2003. Cette composition originale permettait au cham-pion suédois de frapper des bois 3 avec l'impression de jouer un driver, et inverse-ment ! " En fait, ce club me donnait une grande confiance sur le tee de départ, notam-ment dans les moments les plus importants où il est impératif de faire de la distance tout en touchant les fairways ", a expliqué " Iceman ". C'est contraint et forcé que ce dernier a été obligé d'opérer le change-ment. Lors du récent PGA Championship de Went-worth, sa face de club s'est, en effet, fracturée pour la troisième fois. " La technolo-gie a évolué, je dois évoluer également ", a confié Henrik Stenson. Ceci dit, il n'entend pas, pour autant, trop changer ses habitudes. La semaine dernière, au tournoi de Houston, il essayait déjà un nouveau modèle tout aussi atypique. A l'évidence, il y a encore quelques réglages à faire. L'ancien n° 2 mondial n'a pas réussi, en effet, à passer l'écueil du cut !