C'est une opération qui a la cote dans les grandes entreprises du monde entier: se scinder pour libérer le potentiel des différentes divisions qui n'obéissent pas forcément au même business model, n'ont pas la même rentabilité ou retour vis-vis des stak...

C'est une opération qui a la cote dans les grandes entreprises du monde entier: se scinder pour libérer le potentiel des différentes divisions qui n'obéissent pas forcément au même business model, n'ont pas la même rentabilité ou retour vis-vis des stakeholders. Johnson & Johnson, CFE, Toshiba, GE ou encore GSK ont eu recours récemment à ce genre de séparation. Solvay a annoncé, ce mardi matin, envisager de se diviser en deux unités distinctes indépendantes et cotées en Bourse. Une opération, si elle passe la rampe des approbations successives, qui devrait intervenir au second semestre de 2023. Solvay va séparer sa chimie essentielle de sa chimie de spécialité. EssentialCo regrouperait les activités monotechnologiques comme Soda Ash (carbonate de soude), Peroxides, Silica et Coatis. Soit un chiffre d'affaires de 4,1 milliards d'euros l'an dernier. Une activité résiliente. SpecialtyCo, à forte potentialité de croissance, se concentrerait sur les matériaux composites, les polymères à marge élevée et la plupart des activités du segment Solutions. Ces activités ont généré 6 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2021. Les deux nouvelles sociétés, leaders dans leur domaine respectif, auraient une direction et un conseil d'administration séparés.