Jasper Léonard est un photographe qui voit les choses en très petit. Son livre New York resized rend hommage de manière originale à la ville qui ne dort jamais. Grâce à l'utilisation d'un objectif tilt and shift fréquemment utilisé par les photographes d'architectu...

Jasper Léonard est un photographe qui voit les choses en très petit. Son livre New York resized rend hommage de manière originale à la ville qui ne dort jamais. Grâce à l'utilisation d'un objectif tilt and shift fréquemment utilisé par les photographes d'architecture car il permet de redresser les perspectives, l'Anversois joue des effets de bascule optique pour créer des paysages qui ressemblent à des miniatures. Les habitants ont l'allure de figurines et l'Empire State Building pourrait tenir dans une boîte à chaussures. Le procédé qui permet de réduire la profondeur de champ au minimum a déjà été utilisé dans le passé par des artistes comme Patrick Messina, l'un des pionniers du genre. L'ancien étudiant de Sint-Lucas a réalisé plus de 13.000 photos de Big Apple, essentiellement prises à Manhattan, pour retenir au final une centaine de visuels compilés dans un coffee table book édité par Lannoo. L'ouvrage bilingue (néerlandais, anglais) qui permet de voir Central Park ou Coney Island sous un autre jour, complété par des citations de New-Yorkais célèbres, est le troisième volet de la série " resized " après Anvers et Bruxelles. De quoi réinventer la formule " livres de poche " A.M.