Dans la rue Cockerill, du nom du Britannique venu fonder en 1817 sa première usine autour de laquelle s'est construite cette ville qui n'était même pas encore belge, les rideaux de fer rouillé des maisons ouvrières noiraudes côtoient les façades de béton lissé. Et dans les murs vitrés et dorés au relief en nid d'abeille de l'entreprise John Cockerill, ex-CMI (Cockerill Maintenance & Ingénierie), se reflète la halle noire et vide autour de laquelle a vécu Seraing.
...