La LC Coupé existe depuis 2017 déjà, mais son dérivé Cabrio vient seulement d'arriver sur notre marché. Juste à point pour les beaux jours... Et il se fait remarquer! La ligne aimante les regards. Et intrigue, aussi. Car Lexus reste une marque assez peu connue du grand public belge.
...

La LC Coupé existe depuis 2017 déjà, mais son dérivé Cabrio vient seulement d'arriver sur notre marché. Juste à point pour les beaux jours... Et il se fait remarquer! La ligne aimante les regards. Et intrigue, aussi. Car Lexus reste une marque assez peu connue du grand public belge. Membre du groupe Toyota, l'enseigne est réputée pour sa fiabilité et son raffinement intérieur. De fait, l'habitacle, tapissé de cuir, respire le grand luxe. Les passagers avant sont très confortablement installés, mais les places arrière sont minuscules. Idem pour le coffre. Et impossible de rabattre les dossiers pour agrandir la soute: il faudra rationner les bagages lors des week-ends en amoureux. Un mauvais point aussi pour le système multimédia: l'écran n'est pas tactile, il se pilote via un pavé façon souris d'ordinateur et se révèle très peu intuitif. Il suffit par contre de pousser sur une touche pour que le couvre-chef en toile se replie en 15 secondes. L'opération peut s'effectuer en roulant, jusqu'à 50 km/h. Nous voilà la tête à l'air. De quoi mieux s'imprégner du son du gros V8, seul moteur disponible dans ce cabrio. Ce bloc est l'un des derniers respirant à l'air libre (sans turbo). La puissance arrive à mesure que le régime augmente et le moteur chante jusqu'à 7.300 tr/min. La boîte automatique avec palettes au volant n'est pas la plus réactive mais se plie bien à l'esprit "Grand Tourisme" de l'engin. Car si cette Lexus sait hausser le rythme grâce à un châssis équilibré et précis, elle est très lourde et n'a pas l'agilité d'une sportive dans les épingles. Elle se déguste en mode "coulé-rapide". On apprécie alors le bon confort général, malgré quelques trépidations sur les grosses bosses. Ce cabriolet saura aussi aborder l'hiver, grâce à une capote qui isole bien du froid et du bruit. Le modèle est livré full options, mais le tarif surpasse celui d'une BMW Série 8 Cabrio, certes moins exotique, mais pas moins efficace et offrant le choix entre plusieurs moteurs.